• Accueil
  • > Recherche : image 10 ans deja
( 25 janvier, 2009 )

Dix ans déjà!!!

Dix ans déjà!!! dans DIX ANS DEJA!!! 098_petite-fee

Il y a dix ans, une petite fée aux cheveux bruns presque noirs se débattait dans mon ventre n’en trouvant pas la sortie, elle perdait souffle et en fut extraite dans l’urgence, je me suis déjà demandé si cette situation difficile n’avait pas été causé par ma frustration de savoir que ce serait mon dernier bébé porté, j’avoue que l’idée m’était difficile à admettre.

Curieusement cette petite chose faite de buste, bras et jambes, semblait déjà voir ce qui l’entourait comme sereine du lieu où elle atterrissait, ah ou j’ai oublié la tête et quelle tête, un regard et un sourire à craquer.

Etrange petite fille au regard rieur les yeux en amande et aux gestes doux qui se lovait sans cesse contre mon sein, plus insatiable de la chaleur de mon corps qu’impatiente d’en prendre un nectar nourrissant.

Un petit chat lové tout contre moi, tout contre nous et qui n’oublie toujours pas ce contact au plus prêt.

Lien de maman, lien de mère nourricière, lien de confidente, souvenir de caresse tout en douceur, lien muet qui s’étend au-delà du temps.

Mon Bébé d’hier à aujourd’hui Dix ans, ça parait tant et j’ai à la fois encore tant envie de la serrer contre moi, d’ailleurs elle ne s’en prive pas mon petit scratch de toutes heures.

Elle va et vient vers un peu maman « Mamouna », un peu « Ma sœur » comme elle appelle son aînée qu’elle taquine sans répits, et beaucoup son  « Papounet » dans lequel elle se fondrait volontiers pour ne jamais avoir à le quitter, quoique la demoiselle commence à s’envoler et lui reste entre la bouffée d’air et cette petite chose qu’il cherche… rigolo à observer ce lien père fille que j’ai tant apprécier avec mon propre père et que je suis si bien placé à comprendre, j’ai aussi mieux compris ma mère parfois qui rageai de ne plus trouver un moment avec son compagnon.

Ah oui, j’oubliais ce fil qu’elle avait tendu comme une grande vers sa grand-mère maternelle, surprenant pour moi qui ne connaitra jamais cela ainsi.

10-ans dans DIX ANS DEJA!!!

Boulimique de vie, d’activité, et besoin d’amour sans jamais reprendre son souffle, donner comme prendre d’ailleurs, une petite boule d’amour, mon bébé comme je l’appelle est tout sauf à Moi et j’en suis consciente, elle sait que je lui laisse la liberté d’aimer qui elle souhaite, et que je suis là pour veiller avec son papa à chacun de ses pas, chaque fois qu’elle souhaitera et chaque fois que nous jugerons nécessaire d’intervenir pour sa construction, sans jamais prétendre ne jamais faire d’erreur, mais elle a son cadre et en reste consciente.

19 mois plus tôt avant, elle surgissait une tête blonde, fragile mais combative, qui ne comprenait pas ce qu’elle faisait là toute seule dans cette famille, quand elle eu l’âge nous lui avons annoncé qu’un bébé grandissait dans le ventre de maman, alors la magie de la nouvelle a dessiné un ravissant sourire et marqué ses joues et son regard s’est mit à pétiller de joie.

Qu’elle l’a attendu ce petit bout qu’elle appelait « mon bébé » et qu’elle appelle aujourd’hui tantôt « Ma sœur » tantôt « Ma puce » n’autorisant pas les termes réducteurs dans le foyer elle tait les je suppose « la pénible » « la tchache », ah oui j’oubliais « la p’tiote ».

La complicité entre ses deux êtres venus du même ventre, même gènes, deux tempéraments si différents et si complémentaires l’un de l’autre.

La petite semble très dominante et pourtant la grande mène la danse d’un presque silencieux language, subtile intelligence voire parfois manipulatrice, elle valse avec sa sœur la happe de toute son exigence demandant priorité sur tout ceux qui pourraient la vouloir, un lien familial, que nous avons désiré si fort qu’il l’emporte dans des réactions excessives, difficile de doser ce que nous leur donnons et mesurer ce qu’ils vont finalement en faire.

Elle se place en guide tout de suite après « Les parents » dit-elle depuis peu entendons nous, les parents ? C’est nous… individus entre extras terrestres qui ne comprennent pas tout d’un univers, et derniers recours des situations insurmontables des préados en cours d’envol.

Ces enfants sont les notres et déjà plus tout à fait des enfants, elles m’hallucinent de leur maturité, elles m’émerveillent de leurs réflexions qui ont muri, entre nous, elles, autres, choses, et vie, un monde évolué et parfois crispant, auquel ont veut les préparer sans l’être nous même n’ayant jamais connu ce temps, ce progrés que nous n’avons jamais encore abordé.

Belle journée que celui de ton anniversaire ma Petit minette, amuses-Toi avec tes petits camarades.

Maman…

( 16 juillet, 2008 )

Le Diabète

questcequelediabete2m.jpghttp://www.parlonsdiabete.com/TherapyAwareness/home/1060882104414.htmJe ne suis pas médecin et ne prétends pas le devenir, pas plus par phantasme de la blouse blanche que par désir de guérir, ce que tant d’individus essayent de comprendre depuis longtemps. 

En revanche de plus en plus de gens y compris de mon sang, sont touchés au plus profond d’eux par cette maladie.

Alors oui je décide d’en comprendre un minimum, m’informer, pour éviter de leur demander plus en détail ce qu’ils vivent, de façon à leur réserver les meilleurs instants, les plus ordinaires.

Caractère hériditaire parfois, comportement alimentaire liés à des troubles organiques chaque fois, une vie transformée évidement.

Comment se prémunir sur certains risques, prudence quand l’alerte est déjà familiale biensûr.

Prudence dans nos habitudes alimentaires, tout en sachant que cela peut ne pas suffir.

pyramidealimentaire.jpg

( 3 avril, 2007 )

« Le mythe Osirien »

    hs80218.jpg 

Isis apporte en deux points »épaule et intérieur de l’avant bras »

l’énergie à son époux Osiris.

                      

Le liens Isis, Osiris, Horus 

Plus q’un lien une origine de plusieurs religions, qui n’en sont en fait qu’une seule. 

Geb et Nout

Descendants de Geb et Nout, frères et sœur de Seth, Nephtys, Osiris……

Thebes.Niveau_de_l_home_terre_-2 dans LE MYTHE OSIRIEN 

seth       

 Sept 

  nephtys    osiris         Isis

       Nephtys            Osiris               Isis  

                anubis         horus

                     Anubis                          Horus

Osiris coiffé d’une mitre blanche, frère et époux d’Isis, père de Horus, Dieu du bien, de la végétation, des crues, et de la vie éternelle, assassiné par son frère Seth et ressuscité par Isis. 

Isis représentée avec des ailes, épouse modèle d’Osiris, sœur de Nephtys parfois représentée avec des cornes incluant un disque solaire qui en fait sont le lien avec Hathor qui a materné son fils Horus, aidée de Nephtys et Thot (protecteur des scribes) 

Osiris et Isis trés proches, symbolisent deux forces jumelles et font des jaloux, entre autre Seth obscure force animal, qui amoureux de Isis et rongé par la jalousie organise un complot contre Osiris.

Il entreprend de commander un coffre en bois au dimension parfaite D’Osiris.

Il organise un repas, auquel il convit beaucoup de gens et propose une activité, celle que tous les membres présents entre tour à tour dans ce coffre…

seth

Sept

Peu méfiant chacun s’exécute mais quand arrive le tour d’Osiris, étant parfaitement adapté pour lui… Sept ordonne que l’on replace trés vite le couvercle et qu’on le celle avec du plomb avec la complicité des 72 autres compirateurs.

Ainsi fait, le coffre fut jetté dans le Nil.

72 ans est le temps que met la terre pour faire un degrés de chacun des trente arcs, que forment chaque constellations de la voùte céleste.

Les douze ères zodiacales, les douze contellations, occupent les 360° du ciel.

La grande rotation du système solaire appellé le cycle cosmique s’effectue en 25 920 ans.

Ainsi selon la légende le coffre contenant Osiris échoue sur la côte du liban s’accrocha au branche d’un Tamaris, et fut  transformé en un bel arbre avec Osiris à l’intérieur.

Un si bel arbre, que le seigneur des lieux le trouvant si beau le fit couper pour en faire une colonne dans son palais.

Aprés une trés longue recherche Isis retrouve enfin Osiris, et le ramène en Egypte.

Seth, fou d’une rage destructrice fit couper le corps d’Osiris en 14 morceaux pour le disséminer dans toute l’égypte.

Isis ne se voue pas vaincu et repars à la recherche de chacun des morceaux, mais elle n’en retrouvera que 13.

Le quatorzième morceau manquant fut les organes reproducteur d’Osiris.

pt20388

C’est par le battement de ses ailes qu’Isis rendit le souffle de vie à Osiris, après avoir rassemblé le corps démembré aidé de Hator, elle deviendra ainsi, déesse des morts et des obsèques.

Mais ainsi elle fut déjà si heureuse d’être enfin réuni avec son époux qu’elle s’imprégna si fort de leur union, qu’elle tomba enceinte… aujourd’hui ce phénomène s’appelle le syndrome de la vierge Marie… il aurait pu être le syndrome de la déesse Isis, il se révèle comme mystérieux au regard du corps médical, des femmes capable par volonté d’enfanter de créer des éléments composants de l’enfant au coeur de leur utérus, ainsi on observe des cheveux, des os, des dents, et épiderme, dé-s-assemblés, il n’a pas été prouvé que cette naissance est pu avoir de terme, mais aucune de ses femmes ayant été examiné n’était vierges.

Ainsi naquit Horus.

Isis, comme la mère d’Horus, était par l’extension considérée comme la mère et protectrice des pharaons.

180pxegyptelouvre0291.jpg 

Isis donnant le sein à son fils Horus

et une vierge à l’enfant datant du moyen âge

Le rapport entre Isis et Horus devrait aussi influencer la conception Chrétienne du rapport entre Marie et l’enfant en bas âge Jésus Christ. La description de la tenue assise ou l’allaitement l’enfant Horus est peut-être à l’origine de l’iconographie de Marie et Jésus. 

En lien avec Hathor (déesse de fertilité, des femmes et des accouchements) est la fille de Nout et Rê. Au début de la mythologie égyptienne, elle était la mère du dieu de ciel Horus, mais ne semblait être que sa mère nourrissière plus tard elle fut remplacée par Isis. 

Horus Dieu du ciel déposé dans un panier d’osier entre les roseaux c’est Hathor déesse à tête de vache qui veillera sur lui, toute sa légende est orienté sur sa vengeance contre Seth meurtrier de son père Osiris. 

Horus représente également, la fin du cycle de réincarnation, ayant atteind un niveau de sagesse suffisant, et ne plus jamais perdre la conscience de ses ve antérieurs.

Ce mythe est la représentation de l’être dans son évolution, qui a la capacité et la volonté d’être guidé et celle de travailler, guidé par sa sagesse, et son intuition, ainsi au plus fort de sa conscience, il atteint une sagesse inébranlable.

 A l’origine nous avons le mythe du trio « Horus, Isis, Osiris », nous évoquons nous catholiques « Jésus , Marie, Joseph » 

A vous complétez ma recherche si vous le souhaitez…  

Gwemaline…par recherches et regroupements

|