( 7 mars, 2007 )

Mes espoirs

J’ai espoirs qu’un jour je croise comme il y a peu, quelqu’un qui s’arrête un instant sur mes écrits… et me disent tout simplement ce qu’il ressent en tant que professionnel…

Gwemaline…

 

( 7 mars, 2007 )

Mes plus belles créations!!!

photo057.jpg

Mes plus belles créations je les ai vu naitre de mes antrailles.

Nées de l’union de deux êtres qui s’aiment elles ont grandi dans la chaleur de mon ventre, nourrient de tout mon amour.

Je les regarde chaque jour s’épanouir dans toute leur rayonnante beauté, elles sont mes bébés, elles se gorgent de notre exemple, entendent et comprennent, apprennent en harmonie ce que nous leur transmettons dans ce qui nous semble juste avec la foi de croire qu’elles deviendront deux merveilleuses adultes qui prendront un jour la relève.

Dans l’attente nous en faisons des esprits forts pour affronter sans contrerde façon injustifièe, cette société qui s’ouvrira à elles…

Gwemaline… 

( 7 mars, 2007 )

Un ami pour Moi !!!

fembleusabbas11.gif

Il est celui que je n’attends pas mais qui est toujours le bienvenu, il est celui à qui je parle mais qui déjà a senti, il est celui qui jamais n’hésitera à me dire honnètement que j’ai tort ou qu’il n’est pas d’accord je n’en resterai pas moins en accord, il est celui que j’aurai le sentiment de n’avoir jamais quitté malgrés de long temps d’absence, mon ami et un être que j’aime respecte et découvre chaque jours, l’amitié pour moi n’est pas forcément ce qui opère au fil du temps, mais l’alchimie des coeurs, elle est l’amour donc la fusion et tu mon ami(e), si tu es mon ami(e) déjà tu l’as senti……???

Gwemaline… 

( 7 mars, 2007 )

Ecoeurée !!!

Je suis si atterrerée de constater que je vais misérer à choisir alors que je m’interresse juste à ce que je vais voter par devoir, mais pour qui, pour de beaux candidats qui manient le verbe avec tant de dextérité qu’ils ne semblent pas parables, à tel point que j’ai ce sentiment que rien ne pourrait remettre en question leurs convictions pas même leurs propres doutes, je suis si inquiète de devoir décider, de ma simple voix, regarder grandir une dame féminine représentative de l’espoir mais que je suis pas certaine de sentir prète dans ce rôle, va t’elle se faire croquer par ses adversaires, et un transparent mais stratégique centriste, un volubile candidat, que je n’ai eu le loisir d’entendre, quoi penser de ce destin tracé par avance que ma voix ne fera pas changer, nous sommes les pions de ce pavé, celui de la lumière de l’espoir en lequel l’on veut croire, et la pénombre des moyens utilisés pour y accéder…

Gwemaline…

( 15 février, 2007 )

« L’eau »

34336641.jpg     30951931.jpg 

L’eau est la vie,  perte à ceux qui l’oubli   

Si elle est l’élément d’où l’on naît, elle est aussi par son manque celui par qui l’on meurt. 

Comment apprendre à se comporter de façon responsable, si ce n’est le faire comprendre à nos semblables, mais surtout, nos enfants, générations futur qui devront savoir la préserver. 

Si chacun des foyers savaient ne pas l’user inutilement voir même la récolter lorsque le ciel nous l’envoi, en quelques réserves utilisées en des fins d’approvisionnement de culture, pas en n’importe quel usage, puisque mal stockée d’élixir elle devient poison. 

A nous adultes, sachons, réapprenons, si nécessaire, à ne pas la gâcher, transmettons à ne pas la souiller, comprenons sa nécessité vital et son absence comme un mal, celui de notre faune, flore, mais surtout l’humanité qui en découle. 

Notre terre et tout ce qui en sort ne peut se passer de cet élément quelque soient les substitutions  que l’on puisse créer, jamais l’eau, n’en sera exclu, si l’on en retire sa présence pour la conservation en la déshydratation, on la réintroduit pour redonner vie, aux aliments et leur saveur. 

Alors au nom de nos vies, éduquons nous ainsi que nos enfants. 

A nous Toulonnais qui avons le privilège d’avoir chaque jours, cette immensité bleue, faisons nous les gardiens de ce lieu en particulier plus que tout autre, quelle soit source de futur et non de drame. Expliquons à nos enfants qu’aimer ne se limite pas à contempler, apprenons leur à la préserver, nous serons à jamais leur voix intérieur en tous lieux et en tous cieux de leur conscience qu’ils sauront transmettre à leur tour. 

 Nous Tous réunis, gardons rigueur et vigilance, en nos consciences présentes et à venir….

 Rendons nos valeurs humanitaires actives au sein de nos sociétés pour la survie des générations à venir. 

« Gwemaline »

( 15 février, 2007 )

« Environnement, Richesse, Pauvreté ! »

30668251.jpg

Si l’environnement parfois cloisonne les populations, il ne faut parfois que les esprits pour les en séparer.

Bien évidement qu’un cadre champêtre, vache et oisillons, donneront à un être vivant quelqu’ il soit plus d’apaisement, que bien des bâtiments ou de luxueux centre ville si raffinés soient-ils. 

Agrément et réverbères ne donneront pas de lumière à la tristesse, la solitude, ne restituera pas le manque, quelqu’il soit… 

Toutefois pour l’avoir vécu l’apaisement sait, lui aussi devenir isolement et bien des âmes esseulées aimeraient se rapprocher de ces bruyantes bousculades, et sortir de l’ombre, même si, parfois, tout entouré,  nous arrivons à nous isoler. 

Encore récemment nous apprenions qu’une femme était découverte sans vie chez elle, parti seule, les voisins ont alertés car importunés par l’odeur de putréfaction que son corps en décomposition leur imposait, où est donc cette belle humanité que nous arborons face à l’animal… 

Maintenant, l’environnement ne se défini pas juste en un lieu, mais aussi de part un entourage, il est si simple d’attribuer une situation, à un environnement, j’ai connu bien des familles modestes, élever parfaitement leur enfants et les guider dans le respect avec des moyens si dérisoires, pourtant là ,les valeurs simples étaient inculqués, le respect de la famille, le travail tôt certes, mais chacun se devait de participer. 

Qu’apprenons nous à nos enfants, que dans une famille pauvre les enfants ont parfois du mal à grandir, parce que les parents sont en grande difficulté, mais ces même enfants arrivent à l’école avec le dernier jeux à la mode, nos enfants s’interrogent, dans leurs yeux, je lis …….

« expliquez nous !!!»  

 De l’autre côté des enfants issus, de milieux aisés sont malheureux, parce que seuls, il grandissent dans la richesse mais l’isolement total, …. Je lis encore dans les yeux de nos enfants……

« expliquez nous !!!» 

Que dire à nos enfants…. Sinon leur dire que tout travail mérite salaire et que toutefois le travail n’est pas toujours à la portée de tous, ni même récompensé de chacun de ces efforts. 

Mais que volonté permanente sera nécessaire. 

N’enviez quiconque, seule le fruit de votre travail, sera votre récompense. 

Comment leur donner la notion de bien, de mal, comment leur apprendre , la notion de respect, face à quoi, face à qui, au nom de quoi, si ce n’est dans un premier temps de la famille, des adultes, et d’eux même.

 L’indulgence, et quel en est le but, si le trop social tue, n’y a-t-il pas là parfois ce  don d’inertie, des gens assistés à outrance, où ils oublient, qu’ils ont un rôle à jouer dans la société qui n’est pas de l’ordre des « cosettes » ou « Rémi, sans famille », mais qu’ils reprennent volonté et bâton en main, avance sur ce chemin de vie, qui ne se veut simple pour quiconque.  

« Gwemaline… » 

( 15 février, 2007 )

La fraternité !!! voir site http://stores.lulu.com/gwemaline

50771.jpg

Un sourire pour te dire

Un mot pour l’info 

Une écoute sans aucun doute 

Le pardon devenu don  

Si justices ne nuit aux vices 

Que peines sans souviennent 

Que jamais la conscience 

Ne deviendra  nuisance 

( 13 février, 2007 )

Mon blog

femmepaon.gif 

Votre avis m'intéresse

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Un jour je me suis rendu compte que ma vie même déjà trés comblée, ne me suffisait jamais.

Je suis en quète perpétuelle de moi même et aussi je le reconnais la connaissance des autres parfois, d’un nouvel enrichissement chaque fois.

Ma quète n’a sans doute pas de fin, mais elle est là toujours encrée en moi.

Je vais, je passe, j’entends, prends, comprends, ou ne comprends pas, butine souvent, mais cherche encore et encore.

j’ai besoin de découverte, besoin de grandir en moi et au travers des autres…

Ma vie est ce qu’elle est, mais je n’en regrette rien, je ne veux seulement pas stagner, m’enfoncer en un contentement qui ne me correspondrait pas….

Vous souhaitez me soumettre des sujets qui vous tiennent à coeur, qu’ils soient… politique, culturel, d’intégration, société, santé, …

Je suis ouverte à tout, si ce n’est,… que je ne suis pas là pour évoquer votre sexualité, je préfère éviter toute dérive…

Je souhaite, moi, faire connaissance avec des gens diverses et variés, au travers de mon blog,  mais de manière cérébrale.

Ce blog est le fruit de ma réflexion, certaine inspirée d’informations, de lectures, de perceptions, de ressentis, donc forcément imparfaite et incomplète parce que ma vie n’est pas achevée, merci de respecter toutefois ma pensée en ne la plagiant pas.

J’apprécierai que tous les écrivains en herbes me parlent de leurs expériences…. que des professionels en ce domaine me contactent, s’ils le souhaitent, ce ne sont pas des illusions, tout juste l’espoir de créer un espace de dialogue…

Je vous propose plus de 60 catégories diverses et variées, mais toutefois ciblées, merci de commenter, j’ai encore beaucoup à écrire mais j’ai besoin de ressentir un minimum d’intéret.

Je vous ai ouvert un forum que vous trouverez en bas des catégories vous pouvez y participez facilement et librement, y ajouter des débats de votre choix tant qu’ils restent dans l’esprit de ce blog, et que la réthorique employée soit respectueuse

Les textes fermés le resteront pour le moment, d’autre écrits restent accesibles toutefois…

Gwemaline…. 

 

1...1415161718
« Page Précédente
|