( 30 mars, 2007 )

« Nos enfants »

zuox4yuw.jpg

J’ai longtemps essayé de comprendre ce que ma mère attendait de ses filles, puis mon tour est arrivé, je dus prendre des décisions, et sans jamais oublier ce qu’elle a ou pas essayer de nous inculquer, je me suis détacher d’une partie de ces souvenirs, pour en faire ma force et non mes faiblesses, si je reconnais des creux tourmentés, ils ne dominent pas mon quotidien.

Curieusement, je ne pense pas harceler mes enfants d’exigences particulières, si ce n’est d’elles même pour ce qu’elles pensent vouloir…

Je passe finalement du temps, mais sans trop à leurs devoirs, en revanche je peux passer, des instants privillégiés avec elles, les écouter, leur faire bénéficier de ma propre expérience, tout en leur disant qu’il s’agit de mon histoire, comment j’ai réagit, traversé, regretté, espéré certaine chose, et surtout, que chaque jour, j’apprends moi aussi, de la vie, qu’elles m’apportent énormément et qu’elles sont mes deux plus beaux cadeaux que la vie m’ai faite, avec leur papa biensûr…

Je reviens souvent sur les valeurs sans exiger qu’elles en fassent ce que « je » souhaite, je considère qu’il est en revanche mon devoir de leur transmettre, la mémoire d’un enfant étant un puits sans fond, je ne pense pas perdre mon temps.

Je pourrait m’étendre sur mes responsabilités de parents, mais ma perception ne sera pas forcément la votre, donc j’aspire surtout à participer à une construction que je veux tout de même laisser s’épanouir.

Si elles sont mes poupées, elles ne sont certainement pas mes jouets desquels je peux disposer.

Quand elles rentrent avec des résultats la tête basse déçues, je sais bien que c’est aussi la peur de me décevoir, nous décevoir,… là alors je leur demande ce qu’elle pensent, elles, de leur travail et de ce qui en résulte… évidement elles reconnaissent ne pas être satisfaites, alors seulement je leur dis, « je pense qu’avec un peu plus de travail, tu peux arriver à progresser, mais ça seule toi peux agir » en revanche je ne veux jamais que tu me reproches de ne pas t’avoir mis la pression, je suis là pour Toi, mais ne  puis décider pour Toi de tes propres volontés.

Gwemaline…

|