( 14 juin, 2009 )

Mes ouvrages!

Nouveau!

Mes balivernes imprimées…

§

Vous pouvez me les commander ici!

§

Précisez moi votre nom pour une dédicace personnalisée

.

§

.

Mes ouvrages! dans AVIS AUX CULOTTES detail_7547575

.

« Gwemaline… » en Réflexion Tome 2

.

 dans AVIS CULOTTES

Nouvelle: La cape noire

.

§

.

detail_7310751 dans INFINIMENT FEMME

.

« Gwemaline… » en Poésie Recueil 2

 (illustrations noir et blanc)

.

§

.

detail_4929954 dans LA FEMME

Le voyageur de « Gwemaline… »   2009

Nouvelle

.

§

.

detail_4855525 dans LA MERE

« Gwemaline » en poésie 2008

Tome 1   

.

§

.

 detail_5361411 dans LE DESIR DE VOYAGE

Gwemaline en Réflexion 2008

Tome 1   

.

§

.

Deux autres ouvrages en préparation

Dédicaces personnalisées si souhaitées

§§

( 10 avril, 2009 )

CV

Gwemaline…                                             CV dans COUP DE GUEULE

83000 Toulon 

pensee83@free.fr   

Expérience professionnelle 

2011 Négociatrice en Immobilier

2011 Autopublication 3

4 en prépa

2010 2011 Réceptionniste

2009 Antopublication 2

2009 Création de :

l’Association Internationale « la palette des Sens » AIPS

img0026.jpg

www.aips.unblog.fr

2009 Stage dans l’aide à la personne

2008 Autopublication

http://stores.lulu.com/Gwemaline

2007-2008 Porteuse d’un projet de salon de thé multiculturel. 

2001-2007 -Commerciale indépendante en immobilier 

Gestion de porte-feuille rendez vous, visite, négociation, rédaction d’annonce, de compromis et suivis de dossier. 

1995-1999 – Assistante maternelle indépendante (conciliation arrivée de mon 1er enfant) 

Participation active au repositionnement des statuts de la profession et étude comportementale de l’enfant. 

1993-1995 – Responsable de salle 

Accueil, service, management et vente de vins, et spiritueux, facturation, gestion de stoc. 

1989-1995 – Chef de rang 

Restaurants Gastronomiques Etoilé « Michelin »  Service étoilé spécifique (découpage en salle), et management de stagiaires. 

1988 – Sommelière 

Organisation et inventaire de la cave, conseil des mets et vins auprès des convives, service décantage, dégustation, gestion de la verrerie. 

Formation initiale et continue 

2009 Formation de coordinatrice  

Au sein d’une association d’aide à la personne, gestion de contrat avec dossier prestataires, mise en place et suivi du personnel, administratif.

2008-2009 Cession AVARAP

Groupe 6 Toulon Var (Energie) Parrain Jean Bretin(DRH)

http://www.avarap06.org/CARNET-ROSE-L-AVARAP-VAR-a-vu-le

2007-2008 : Formation commerciale CCI

(business plan, étude publicitaire, étude de marché…) 

2001-2007 : Formation continue en négociation et management, secteur  immobilier 

1996 : Formation d’assistante maternelle.

1995: Formation en entreprise en art floral

(centre de table, décoration d’accueil).

1986-1988 : Qualification de chef de rang

En restauration et hôtellerie traditionnelle  et gastronomique.

Formation parallèle en sommellerie 

(Association des sommeliers de France et de Bourgogne). 

1987 Geste d’urgence (le geste qui sauve)

1986 : Brevet des collèges Compétences 

Management : Encadrement d’équipes restreintes 

Organisation : Planning de collaborateurs, mise en place de réceptions pour événementiels… Polyvalence : gestion administrative, art floral, négociation … 

Loisirs:

Randonnées, visites culturelles, lecture, écriture (autopublication), musique implications associatives.

Pour toutes propositions sérieuses

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 

( 3 janvier, 2009 )

Le sais-tu vraiment?

Le sais-tu vraiment? dans 2ème onde-20eau-1340769694

Sais-tu bien qui tu es ?

Sais-tu vraiment ce que tu produis ?

Sais-tu toujours ce que tu fais ?

Réalises-tu les vides que tu crées ?

Envisages-tu l’excès des émotions ?

T’es tu soucié de tout ceci ?

Si tu l’as fait t’es tu soucié des cicatrices que tu laissais?

Aucune situation n’est semblable et pourtant tant se ressemblent, c’est l’histoire de l’inégalité des perceptions.

Chacun attend le miroir de ses intensités pour mieux se convaincre de ne pas s’être trompé, sur l’autre, sur soi, sur ses choix.

Quoi que l’on fasse, quoi que l’on veuille, quoi que l’on rejette, c’est là et bien là autour de nous, face à nous ou pire en nous, nous emprisonnant comme une griffe sévère

Certains vont jusqu’à provoquer leur mort pensant sortir de la griffe sans comprendre que fuir ne résout rien.

D’autres craignent ce passage pensant le fuir en l’occultant, au lieu de l’inclure à un chemin, par crainte d’un inconnu, mais connaissent-ils davantage leur avenir ? Et paraît-il moins effrayant ?

D’autres ont choisi de s’associer par-dessus tout à ce qu’ils considèrent comme un axe, le travail, la famille, l’argent, l’amour, chacun trouve son caillou précieux gravite autour et danse avec cette lumière qui les rend forts en eux.

Mais Toi sais-tu ce que tu cherches ?

A force chercher sais-tu ce que tu attends ?

A force d’explorer aperçois-tu le fil de ton chemin ?

A force de lire, d’entendre et écouter, entends tu en toi la voix de qui te caractérise ?

Tant de gens te décrivent…

Tant pensent te saisir, sans même avoir ouvert le livre.

Tant t’aperçoivent un si bref instant.

As-tu vraiment envie d’être dévoilé au cœur de ce que tu es ?

As-tu vraiment le désir d’être fragil là aussi nu des tes pensées les plus cachées ?

Es-tu si certain de ne pas être l’ange manipulateur de tout ce qui t’arrive ?

Es-tu certain de ne pas être le premier instrument de la complexité de ton esprit ?

Ta vie n’est-elle pas que le siphon de l’écume de l’immense bouillon en ton être ?

Observe ton regard au point d’y saisir toutes les lueurs de vérité.

Toi, d’apparence si accessible, enfant sauvage des îles du mystère, tu sembles te cacher derrière les roseaux flexibles de la vérité, de celle qui préserve pour protéger.

Sais-tu qui est devenu cet être qui a marché dans le temps sous l’intempérie de la vie ?

N’es-tu pas le premier bourreau de tes souffrances ?

N’es tu pas le seul gardien de ton temple ?

Bien au-delà des rancœurs et des colères…

Toi la fleure du mal, au visage parfois pâle, qui sinon Toi empêche ton sang de venir rosir tes joues ?

Le passé… est le fruit de la richesse de tes pensées que tu ne peux redessiner, choisiras-tu d’être le Maître de ton avenir ?

Toi l’ »Homme » du tout à chacun, le sais-tu vraiment?

 

Gwemaline…

 

 

 

( 11 avril, 2007 )

image6.gif

( 30 mars, 2007 )

« Nos enfants »

zuox4yuw.jpg

J’ai longtemps essayé de comprendre ce que ma mère attendait de ses filles, puis mon tour est arrivé, je dus prendre des décisions, et sans jamais oublier ce qu’elle a ou pas essayer de nous inculquer, je me suis détacher d’une partie de ces souvenirs, pour en faire ma force et non mes faiblesses, si je reconnais des creux tourmentés, ils ne dominent pas mon quotidien.

Curieusement, je ne pense pas harceler mes enfants d’exigences particulières, si ce n’est d’elles même pour ce qu’elles pensent vouloir…

Je passe finalement du temps, mais sans trop à leurs devoirs, en revanche je peux passer, des instants privillégiés avec elles, les écouter, leur faire bénéficier de ma propre expérience, tout en leur disant qu’il s’agit de mon histoire, comment j’ai réagit, traversé, regretté, espéré certaine chose, et surtout, que chaque jour, j’apprends moi aussi, de la vie, qu’elles m’apportent énormément et qu’elles sont mes deux plus beaux cadeaux que la vie m’ai faite, avec leur papa biensûr…

Je reviens souvent sur les valeurs sans exiger qu’elles en fassent ce que « je » souhaite, je considère qu’il est en revanche mon devoir de leur transmettre, la mémoire d’un enfant étant un puits sans fond, je ne pense pas perdre mon temps.

Je pourrait m’étendre sur mes responsabilités de parents, mais ma perception ne sera pas forcément la votre, donc j’aspire surtout à participer à une construction que je veux tout de même laisser s’épanouir.

Si elles sont mes poupées, elles ne sont certainement pas mes jouets desquels je peux disposer.

Quand elles rentrent avec des résultats la tête basse déçues, je sais bien que c’est aussi la peur de me décevoir, nous décevoir,… là alors je leur demande ce qu’elle pensent, elles, de leur travail et de ce qui en résulte… évidement elles reconnaissent ne pas être satisfaites, alors seulement je leur dis, « je pense qu’avec un peu plus de travail, tu peux arriver à progresser, mais ça seule toi peux agir » en revanche je ne veux jamais que tu me reproches de ne pas t’avoir mis la pression, je suis là pour Toi, mais ne  puis décider pour Toi de tes propres volontés.

Gwemaline…

|