( 8 avril, 2009 )

Porter sa croix! C’est pas que…

portersacroix.jpg

Mais biensûr suis-je sotte! c’est la saison,

 Nous nous devons de faire face au refflet,

Aujourd’hui plus que jamais

Des points sombres de nos vies éclatées,

Comprendre les leçons supportées,

 Si se libérer du poids au moins le poser.

J’aime pas cette période de l’année

Elle est un point un pic ultime,

 De douleur morale et intime,

Revient cycliquement me hanter,

Me piquer dans le vif de mon être.

La cloche sonne le gong de la débauche,

Prémice de l’ombre de la fauche,

Résonne multipliant les échos de ses appels,

Me hante et même harcèle,

C’est « Pas que » mais j’avoue,

 Que là je fais la moue,

De cette bataille dans cette boue,

Le chocolat me rend nauséeuse,

De son abondance bécheuse.

La famille sera aussi silencieuse ,

Seul mon noyau sera l’amande délicieuse,

Et restera cette belle ronde harmonieuse,

A vous hurlantes cloches vicieuses,

Taisez-vous ou sonnez juste!

Que seules mes enfants entendent,

Et courent souriantes et cherchantes.

Paix, joie, espoir, bonheur retrouvé.

Taisez cette souffrance perpétuante.

Qui ne songe qu’à ce jour pour réveiller tout cela?

Qui n’attend que ce moment pour repenser où il ira? 

Sacrifice de l’un en une voix portée au delà.

Croyez, mais laissez moi espérer que la vie n’est pas que cela!

Vous pensez si fort, que je n’ose plus aller!

Et même formatée, je serais exaltée,

Bientôt au rang d’un bonheur étoilé!

Ce bois si lourd, de ma croix mouillée,

Par les larmes de ma vie souillée,

Va par ces rayons des astres illuminées,

Assécher mon fardeau ainsi bien allégé,

Me permettant d’explorer d’autre contrées,

Jamais imaginée mais si souvent rêvées.

Gwemaline…

|