( 8 mai, 2010 )

La tête dans le guidon!

La tête dans le guidon! dans LA CHERCHANTE bicycle-dead

La tête dans le guidon

Nombre d’entre nous se réveillent un jour observant ces années qui ont filé, les premiers signes d’essoufflement se font sentir, et le sentiment d’avoir laissé filer nos rêves, nos convictions avec la raison, celle de faire partie de cette société aux castes si bien marquées.

Travailler, s’unir, reproduire, se reproduire, et s’il nous reste un peu de temps, réussir, non pas selon soit mais au regard de la société, devenir cet être performant qu’elle attend de nous, afin de pouvoir mieux nous asservir.

J’ai la chance me dis-je aujourd’hui, d’avoir plutôt bien passé les épreuves, et aujourd’hui je veux faire ce que j’aime, l’argent n’en deviendra qu’un outil et non plus un but.

Fumisterie de l’esprit me dis-je parfois, ton projet sera-t-il un accomplissement collectif ou en sera t-il réduit à une autosatisfaction de tendre la main à d’autre ?

Je ne sais qu’une chose l’idée me ravie d’être une fibre entre des êtres aussi transparente qu’elle restera, cette discrétion me ravira.

J’ai la chance d’être aimée comment ne pas avoir envie que d’autre ressentent ce sentiment précieux ?

J’ai la chance d’être détestée… quelle chance de ne pas être transparente !

J’ai un rôle à jouer et il me semble le saisir aujourd’hui.

 Gwemaline…

( 3 mai, 2010 )

Source de toute chose.

4elements11.jpg

Du microcosme au macrocosme, la vie est en toute chose.

La molécule, le phénomène, l’épicentre, l’énergie, la nanotechnologie, mais où se trouve la source de toute chose ?

Nous avons tous une source essentiel à toute chose celle qui devient notre moteur de fonctionnement, celle qui est l’essence à son ronronnement.

La vie nous demande d’être sage, fort et beau, il se contente rarement de juste ce que nous sommes mais exige de nous devenir.

Aujourd’hui je me demande quelle est la source de la vie.

La terre génère l’écorce, les plantes, les arbres contribuent donc à l’oxygène, elle est notre socle.

L’air est notre souffle l’oxygène de nos poumons comme nos muscles, elle est l’équilibre de l’attraction liées intimement à la terre.

L’eau est 30% de notre corps, 40% de notre souffle, 50% de nos repas, de nos usages, et 100% de nos larmes.

Le feu orne nos passions, réchauffe nos cœurs, réanime nos corps et détruit par excès en  s’emballant.

Source de toute chose…

L’enfant est fruit de deux êtres se croisant assez prés pour procréer, ayant pour option de réunir, voir accomplir deux êtres dans une plus intense union nommer amour, parfois celle-ci intervient avant donnant un sens plus abouti à toutes attentes.

Ah l’amour ! L’amour est le fruit d’un égrégore entre deux ou plusieurs êtres, sentiment caché, dévoilé ou gâché et souvent renié comme par pudeur d’avouer.

Le respect est le fruit d’un choix de comportement face à soi même et autrui, il prend sa source au sein d’un être raisonné.

La raison elle est la fleur d’un arbre ayant généré beaucoup de branche, certaines sont solides, d’autres sont ébranlées par le vent et les intempéries de la vie, d’autres s’épanouissent se chargent de jolis fruits avant de patienter et se laisser cueillir par d’autres pensées.

La raison ne s’élève pas forcément vers le coin le plus lumineux mais tend vers la sagesse un endroit suffisamment éclairé pour songer à décider et non vers cet ultime éblouissement qui pourrait ressembler à du contentement.

Le désir est le fruit d’un caprice de l’esprit ou du corps n’exigeant qu’un plaisir immédiat, vif et doux plaisir laissant place au manque et frustration de le revivre très vite.

Je pourrais raccourcir pour poursuivre un jour… que l’enfant pourrait être la terre, l’amour serait l’air, la raison serait l’eau, et le désir serait le feu et le respect serait l’axe, la jonction entre ces éléments, qui articule un tout pour le bonheur…. Du plus grand nombre.

Gwemaline…

( 27 décembre, 2009 )

Protégé : L’entre deux…

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Publié dans EN VOS DEVISES ET VOLONTES,Espoir,L ENTRE DEUX,L'EPOUSE,LA CHERCHANTE,REFLEXIONS PERSO par
Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.
( 10 novembre, 2009 )

Sur la route…

 Sur la route... dans LA CHERCHANTE 75889192

Je suis sur la route toute la sainte journée dit une chanson… je ne me souviens plus laquelle…

Toi! Tu sauras sûrement, tu les connais toutes…

Aujourd’hui sur cette route, j’allais droit devant moi avec Toi lui et l’autre comme des fourmis allant dans la même direction, nous filions en un semblant d’harmonie qui n’est en fait… qu’indifférence.

J’ai filé encore et encore sans vraiment me concentrer, l’esprit absorbé, tant défié par les épreuves de mes choix… oui…juste mes propres choix.

Je dépassais les autres comme je peux me dépasser moi-même dans chacun de mes challenges, je repensais à tout ce que mes rencontres d’hier m’avaient réservé…

De sacrées rencontres, ou rencontres sacrées, chacune défilant les unes après les autres tellement logiquement dans le déroulement de mon choix d’accomplissement du moment…

Aujourd’hui, je suis sur cette route, j’avance sans aucun autre choix que celui d’avancer, alors n’y tenant plus je décide de m’arrêter sur cette ère ou air d’autoroute, m’accordant le droit de poser mes pensées, revenir sur ma route, mes pas, mes rencontres passées, mes sentiments, mes humeurs.

Je suis là, presque engourdie par la vie, ses déclins, ses surprises, ses évidences, ses performances.

Quelle vie!

J’ai tellement de chance d’être dans cette vie que je me dis parfois que je vais finir par le payer, le payer cher… qui sait au péril de ma vie!

Trop de chance porte la poisse…

J’ai trop de chance d’être là, de venir d’où je viens et d’avoir la chance de penser où je souhaite aller sans me dire que des barrières infranchissables peuvent m’en empêcher, seule ma volonté…

Quand je reprends la route je trouve des travaux, voilà que ce chemin devient escarpé, tout comme ma vie, les passages en deviennent étroits… Je suis obligée de ralentir ma course, comme pour mieux appréhender mon parcours avant de poursuivre encore mieux.

Zut ! J’ai loupé la sortie ! Je rage de n’avoir que trop songé, si ce n’est à l’essentiel et ne pas m’être concentrée davantage.

 Oh ! mince ! Pas le choix je dois continuer…

Je ne peux plus revenir en arrière ce bout de mon labyrinthe devient sombre, et tellement serré que j’ai le sentiment d’être en équilibre…. bien fragile équilibre.

Je n’ai plus le choix j’ai été inattentive, je dois en assumer les conséquences, étrangement cette direction ne m’effraie pas elle est juste un autre chemin à explorer.

Serais-je donc inconsciente ? Assoiffée de découverte ?

Mise en danger d’Oh ! Truie ! que je suis…

Vilaine métaphore que voilà dénuée de charme et de respect de l’individu… de la femmeen particulier mais tellement plein de liberté de faire et dire juste selon moi maintenant… ça y est…

Je reprends haleine et vitesse… mais je ne gagnerai pas de temps, oh temps ennemi de ma création, les jours baissent alors que je ne fais qu’à peine commencer… casser ce moteur du temps freinez ces chevaux au vent et cette femme échevelée.

J’ai perdu du temps, la belle affaire, j’ai tant pensé, comment songer que cela soit inutile.

Le pétrole a brûlé dans mon moteur et mon essence de vie n’a fait que croître…

Quel bonheur de vivre !

Gwemaline…

( 27 octobre, 2009 )

Protégé : Lettre à l’intrus d’une vie.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Publié dans SUR LE FIL DU RASOIR par
Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.
( 7 octobre, 2009 )

Angoisse

99.jpg

J’en souris aujourd’hui alors qu’hier encore j’angoissais!

Depuis maintenant dix jours je ne parvenais plus à entrer sur mon site, coupant mon élan d’écrire à nouveau, envisageant même d’abandonner ce qui est mon bébé.

Bien étrange expérience! 

Une autre expérience dans un genre différent

celle d’exposer mes ouvrages

de modeste écrivain amateur au public.

Je remercie ici les personnes qui m’ont laissé ce filtre

de premier lien entre auteur partiellement reconnu et lecteur

que je souhaite de tout coeur satisfait.

J’ai pour espoir aussi qu’ils oseront exprimer leurs ressentis

à l’issu de leur intime lecture, pour mon ultime progrés.

Gwemaline…

( 14 juin, 2009 )

Mes ouvrages!

Nouveau!

Mes balivernes imprimées…

§

Vous pouvez me les commander ici!

§

Précisez moi votre nom pour une dédicace personnalisée

.

§

.

Mes ouvrages! dans AVIS AUX CULOTTES detail_7547575

.

« Gwemaline… » en Réflexion Tome 2

.

 dans AVIS CULOTTES

Nouvelle: La cape noire

.

§

.

detail_7310751 dans INFINIMENT FEMME

.

« Gwemaline… » en Poésie Recueil 2

 (illustrations noir et blanc)

.

§

.

detail_4929954 dans LA FEMME

Le voyageur de « Gwemaline… »   2009

Nouvelle

.

§

.

detail_4855525 dans LA MERE

« Gwemaline » en poésie 2008

Tome 1   

.

§

.

 detail_5361411 dans LE DESIR DE VOYAGE

Gwemaline en Réflexion 2008

Tome 1   

.

§

.

Deux autres ouvrages en préparation

Dédicaces personnalisées si souhaitées

§§

( 21 mai, 2009 )

Protégé : Le malentendu

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Publié dans LE MALENTENDU,REFLEXIONS PERSO par
Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.
( 10 avril, 2009 )

CV

Gwemaline…                                             CV dans COUP DE GUEULE

83000 Toulon 

pensee83@free.fr   

Expérience professionnelle 

2011 Négociatrice en Immobilier

2011 Autopublication 3

4 en prépa

2010 2011 Réceptionniste

2009 Antopublication 2

2009 Création de :

l’Association Internationale « la palette des Sens » AIPS

img0026.jpg

www.aips.unblog.fr

2009 Stage dans l’aide à la personne

2008 Autopublication

http://stores.lulu.com/Gwemaline

2007-2008 Porteuse d’un projet de salon de thé multiculturel. 

2001-2007 -Commerciale indépendante en immobilier 

Gestion de porte-feuille rendez vous, visite, négociation, rédaction d’annonce, de compromis et suivis de dossier. 

1995-1999 – Assistante maternelle indépendante (conciliation arrivée de mon 1er enfant) 

Participation active au repositionnement des statuts de la profession et étude comportementale de l’enfant. 

1993-1995 – Responsable de salle 

Accueil, service, management et vente de vins, et spiritueux, facturation, gestion de stoc. 

1989-1995 – Chef de rang 

Restaurants Gastronomiques Etoilé « Michelin »  Service étoilé spécifique (découpage en salle), et management de stagiaires. 

1988 – Sommelière 

Organisation et inventaire de la cave, conseil des mets et vins auprès des convives, service décantage, dégustation, gestion de la verrerie. 

Formation initiale et continue 

2009 Formation de coordinatrice  

Au sein d’une association d’aide à la personne, gestion de contrat avec dossier prestataires, mise en place et suivi du personnel, administratif.

2008-2009 Cession AVARAP

Groupe 6 Toulon Var (Energie) Parrain Jean Bretin(DRH)

http://www.avarap06.org/CARNET-ROSE-L-AVARAP-VAR-a-vu-le

2007-2008 : Formation commerciale CCI

(business plan, étude publicitaire, étude de marché…) 

2001-2007 : Formation continue en négociation et management, secteur  immobilier 

1996 : Formation d’assistante maternelle.

1995: Formation en entreprise en art floral

(centre de table, décoration d’accueil).

1986-1988 : Qualification de chef de rang

En restauration et hôtellerie traditionnelle  et gastronomique.

Formation parallèle en sommellerie 

(Association des sommeliers de France et de Bourgogne). 

1987 Geste d’urgence (le geste qui sauve)

1986 : Brevet des collèges Compétences 

Management : Encadrement d’équipes restreintes 

Organisation : Planning de collaborateurs, mise en place de réceptions pour événementiels… Polyvalence : gestion administrative, art floral, négociation … 

Loisirs:

Randonnées, visites culturelles, lecture, écriture (autopublication), musique implications associatives.

Pour toutes propositions sérieuses

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 

( 8 avril, 2009 )

Porter sa croix! C’est pas que…

portersacroix.jpg

Mais biensûr suis-je sotte! c’est la saison,

 Nous nous devons de faire face au refflet,

Aujourd’hui plus que jamais

Des points sombres de nos vies éclatées,

Comprendre les leçons supportées,

 Si se libérer du poids au moins le poser.

J’aime pas cette période de l’année

Elle est un point un pic ultime,

 De douleur morale et intime,

Revient cycliquement me hanter,

Me piquer dans le vif de mon être.

La cloche sonne le gong de la débauche,

Prémice de l’ombre de la fauche,

Résonne multipliant les échos de ses appels,

Me hante et même harcèle,

C’est « Pas que » mais j’avoue,

 Que là je fais la moue,

De cette bataille dans cette boue,

Le chocolat me rend nauséeuse,

De son abondance bécheuse.

La famille sera aussi silencieuse ,

Seul mon noyau sera l’amande délicieuse,

Et restera cette belle ronde harmonieuse,

A vous hurlantes cloches vicieuses,

Taisez-vous ou sonnez juste!

Que seules mes enfants entendent,

Et courent souriantes et cherchantes.

Paix, joie, espoir, bonheur retrouvé.

Taisez cette souffrance perpétuante.

Qui ne songe qu’à ce jour pour réveiller tout cela?

Qui n’attend que ce moment pour repenser où il ira? 

Sacrifice de l’un en une voix portée au delà.

Croyez, mais laissez moi espérer que la vie n’est pas que cela!

Vous pensez si fort, que je n’ose plus aller!

Et même formatée, je serais exaltée,

Bientôt au rang d’un bonheur étoilé!

Ce bois si lourd, de ma croix mouillée,

Par les larmes de ma vie souillée,

Va par ces rayons des astres illuminées,

Assécher mon fardeau ainsi bien allégé,

Me permettant d’explorer d’autre contrées,

Jamais imaginée mais si souvent rêvées.

Gwemaline…

123456
Page Suivante »
|