( 1 juillet, 2008 )

Je me souviens

Je me souviens dans Les chansons que j'aime... wma 11jemesouviens.wma   de Lara Fabian

Des fleurs de lys blanches sous un ciel bleu de cristal
Des balades sous une neige en forme d’étoiles
Des érables aux couleurs d’une passion fatales
Je n’oublie rien de rien je me souviens

Les odeurs d’une forêt qu’un beau lac dévoile
Les reflets d’un grand feu sur nos visages pâles
Une lumière intense par des nuits boréales
Je n’oublie rien de rien je me souviens

J’aime tes poèmes, ton cœur, ta liberté
Tu es la seule terre où mon âme s’est posée

Un accent dont personne ne connaît les secrets
Un français qui s’élance dans des mots oubliés
Une manière inimitable de chanter
Je n’oublie rien de rien je me souviens

J’aime tes blasphèmes, ta voix, ta dignité
Tu es comme une île que l’on n’peut pas quitter

J’aime tes poèmes ton cœur ta liberté
Tu es comme île que l’on n’veut pas quitter

Des paysages qui mélange au plus que parfait
Des dessins que la nature ne refait jamais
L’impression d’être rentré au jardin de la paix
Je n’oublie rien de rien et je reviens

( 1 juillet, 2008 )

Chère amie

La voix suave de Marc Lavoine

Chère amie dans Les chansons que j'aime... wma 06chreamietoutesmesexcuses.wma cliquez…
Je pense à vous souvent
Je continue quand même
D’aimer les bateaux blancs
Que le désir entraîne
Je manque de vous souvent
Mais je m’en vais quand même
Laisser voler le vent
Qui souffle sur la peine
{Refrain:}
Chère amie, je vous envoie ces quelques mots
Pour vous dire qu’il ne fait pas beau
Et que j’ai mal, seul, depuis que je vous ai perdue
Je vous écris ces quelques fleurs
Avec mon cœur à l’intérieur
Je vous fais toutes mes excuses

Je rêve à vous souvent
Je me souviens de tout
Je me réveille à temps
Mais je vous vois partout
Je vous attends souvent
J’invente un rendez-vous
Vous n’avez plus le temps
Plus une minute à vous

{au Refrain}

( 4 juin, 2008 )

Protégé : Inestimable

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Publié dans LA FEMME par
Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.
( 12 mai, 2008 )

Avis aux culottés!!!!!!!!!

femmepaon.gif

Scriboullarde imparfaite, mais gonflée,

De toutes ses mille et une pensées,

Cherche éditeur culotté,

Qui dans son challenge la suivrai….

 Mesdames et Messieurs êtes-vous joueurs?

Donnerez vous l’élan de mes humeurs?

Serez vous, donc cette lueur?

Mariole, oui sûrement….

Ambitieuse assurément,

 Sans jamais vendre, ni corps, ni âmes,

Alors n’arborez pas de propositions infames,

Car sans jamais  m’arracher aucune larmes,

Vous pourriez tater de ma plus belle lame,

Tentés? de vous y frôler?

Alors venez…

Venez donc que diable…

Je ne vais point vous croquer,

Je n’y ai point encore songé,

Si message vous m’envoyez,

Soyez des plus rapides,

Avant les cupides,

Et les stupides,

De suite

Vite.

Gwemaline…

( 28 février, 2008 )

Déception

Comme je suis triste, de ce que je viens d’entendre sur le reflet que je donne.

Je ne suis décidément pas douée pour délivrer mes messages, en tout cas, je suis profondément blessée, par ce violent coup que l’on m’a donné.

Pourquoi chercher à s’unir pour ce faire si mal, les uns aux autres?

Je garde de cette journée un bien amert sentiment.

Alors necessaire pour avancer? sûrement, mais d’autre doivent se faire plus plaisir à me le dire que moi à le recevoir.

Gwemaline…

( 5 octobre, 2007 )

Croquer la pomme

Croquer la pomme dans Croquer la 13piste13.wmatempta10.jpg

Le péché originel, l’extrème souillure, la femme banie à jamais, mythe ou réalité quand est -il de nos jours?

Ici je parle femme, mais elle est elle si différente de l’homme dans ses dérives, certe non, elle ne le devient que dans le regard porté et les mots prononcés.

Le pourquoi elle franchi le pas, lui reste propre, le comment à celui des situations.

Amour, passion, évasion,  désir, l’appel de l’inconnu, le charme de l’individu, le besoin de séduction… qui se doit de porter un jugement sur ce qu’il a dû un jour ressentir dans sa plus profonde intimité.

Où commence l’acte révulsif, où s’arrête la punition???

Gwemaline…

( 30 septembre, 2007 )

8osi3eo1.jpg

( 30 septembre, 2007 )

v63wd2im.jpg

( 26 septembre, 2007 )

Jane Mason « Encore »

Jane Mason 07leslarmesauxyeux.wma

neisha.jpg

Cd: Salut
Jm: Tu vas bien ?
Cd: Ca va… et toi ?
Jm: Moi ? … ça va !

Tu as les larmes aux yeux
Et j’ai les larmes aux yeux
J’ai mal de te revoir
De te voir malheureux

Cd: Ca fait longtemps !
Jm: T’as pas changé
Cd: Oui ? … Tu es heureuse?
Jm: Je vis …

..Ma solitude
Et d’amour en amour
Je te cherche toujours
Et je me brise en peu le coeur

Toi … dis un mot, fait un geste
Et moi je te suivrai ma vie entière
Nos yeux, disent tout le reste
Tout ce que nos coeurs essaient de taire

On s’est trompe d’histoire
On s’est connu trop tard
Mon tendre et impossible amour

Jm: Ne me parle pas d’elle
Cd: D’elle? Oui mais toi… ne me parle pas de lui

Ne me regarde pas comme ca
Ou je me jette dans tes bras
C’est dur de faire semblant d’aimer

On a les larmes aux yeux
En est très malheureux
Ca fait trop mal de dire adieu

Laisse-moi partir
Laisse-moi t’oublier
Laisse-moi, laisse-moi m’enfuir
Laisse-moi, laisse-moi pleurer

( 22 septembre, 2007 )

Protégé : LA MELANCOLIE voir http://stores.lulu.com/gwemaline

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Publié dans LA FEMME,LA MELANCOLIE par
Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.
123
« Page Précédente  Page Suivante »
|