( 1 septembre, 2009 )

Expo!!!

 Expo!!! dans L'ART peinture.40

Le mois de Septembre est souvent l’heure des rentrées de toutes parts plus une….

Ou plutôt un joli rendez-vous pour les adeptes de symbolisme. 

Le 3 et 4 Octobre 2009 au Pradet (VAR) à l’Espace des arts.

La tolérance est la bienvenue, le repect attendu, l’ouverture d’esprit préconisé.

Vos familles vos amis du même esprit seront reçus pour le plaisir de partager et échanger avec les artistes plasticiens.

Trois conférenciers viendront enrichir l’instant.

Une vingtaine d’artistes viendront y dévoiler leurs oeuvres et en parler avec vous.

Cordialement

Gwemaline… 

( 14 juin, 2009 )

Mes ouvrages!

Nouveau!

Mes balivernes imprimées…

§

Vous pouvez me les commander ici!

§

Précisez moi votre nom pour une dédicace personnalisée

.

§

.

Mes ouvrages! dans AVIS AUX CULOTTES detail_7547575

.

« Gwemaline… » en Réflexion Tome 2

.

 dans AVIS CULOTTES

Nouvelle: La cape noire

.

§

.

detail_7310751 dans INFINIMENT FEMME

.

« Gwemaline… » en Poésie Recueil 2

 (illustrations noir et blanc)

.

§

.

detail_4929954 dans LA FEMME

Le voyageur de « Gwemaline… »   2009

Nouvelle

.

§

.

detail_4855525 dans LA MERE

« Gwemaline » en poésie 2008

Tome 1   

.

§

.

 detail_5361411 dans LE DESIR DE VOYAGE

Gwemaline en Réflexion 2008

Tome 1   

.

§

.

Deux autres ouvrages en préparation

Dédicaces personnalisées si souhaitées

§§

( 10 avril, 2009 )

CV

Gwemaline…                                             CV dans COUP DE GUEULE

83000 Toulon 

pensee83@free.fr   

Expérience professionnelle 

2011 Négociatrice en Immobilier

2011 Autopublication 3

4 en prépa

2010 2011 Réceptionniste

2009 Antopublication 2

2009 Création de :

l’Association Internationale « la palette des Sens » AIPS

img0026.jpg

www.aips.unblog.fr

2009 Stage dans l’aide à la personne

2008 Autopublication

http://stores.lulu.com/Gwemaline

2007-2008 Porteuse d’un projet de salon de thé multiculturel. 

2001-2007 -Commerciale indépendante en immobilier 

Gestion de porte-feuille rendez vous, visite, négociation, rédaction d’annonce, de compromis et suivis de dossier. 

1995-1999 – Assistante maternelle indépendante (conciliation arrivée de mon 1er enfant) 

Participation active au repositionnement des statuts de la profession et étude comportementale de l’enfant. 

1993-1995 – Responsable de salle 

Accueil, service, management et vente de vins, et spiritueux, facturation, gestion de stoc. 

1989-1995 – Chef de rang 

Restaurants Gastronomiques Etoilé « Michelin »  Service étoilé spécifique (découpage en salle), et management de stagiaires. 

1988 – Sommelière 

Organisation et inventaire de la cave, conseil des mets et vins auprès des convives, service décantage, dégustation, gestion de la verrerie. 

Formation initiale et continue 

2009 Formation de coordinatrice  

Au sein d’une association d’aide à la personne, gestion de contrat avec dossier prestataires, mise en place et suivi du personnel, administratif.

2008-2009 Cession AVARAP

Groupe 6 Toulon Var (Energie) Parrain Jean Bretin(DRH)

http://www.avarap06.org/CARNET-ROSE-L-AVARAP-VAR-a-vu-le

2007-2008 : Formation commerciale CCI

(business plan, étude publicitaire, étude de marché…) 

2001-2007 : Formation continue en négociation et management, secteur  immobilier 

1996 : Formation d’assistante maternelle.

1995: Formation en entreprise en art floral

(centre de table, décoration d’accueil).

1986-1988 : Qualification de chef de rang

En restauration et hôtellerie traditionnelle  et gastronomique.

Formation parallèle en sommellerie 

(Association des sommeliers de France et de Bourgogne). 

1987 Geste d’urgence (le geste qui sauve)

1986 : Brevet des collèges Compétences 

Management : Encadrement d’équipes restreintes 

Organisation : Planning de collaborateurs, mise en place de réceptions pour événementiels… Polyvalence : gestion administrative, art floral, négociation … 

Loisirs:

Randonnées, visites culturelles, lecture, écriture (autopublication), musique implications associatives.

Pour toutes propositions sérieuses

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 

( 2 août, 2008 )

Zone franche à Toulon

projet.jpg

Je viens de me positionner pour prétendre à l’un de ces locaux je suis surprise de voir que je bénéfiecierai pas d’exonération en lien avec cette zone si je n’ai pas la capacité financière de prendre un salarié dés le lancement de mon activité…

Lors de mon rendez vous préalable cette information ne m’a pas été fourni en réponses à mes multiples questions, j’imagine que j’ai dû trop en poser ou pas assez concises…

Je ne suis de toute les façons guère optimiste sur l’attribution car beaucoup de candidats, des couts élevés par des exigences presques logiques, une ville en reconstruction en laquelle les banquiers et ses habitants ne croivent pas eux même. 

Aujourd’hui, les banques ne suivent plus sur des financements totaux et bien loin de là les sommes demandées car elles sont exorbitantes.

Fort heureusement que certains peuvent encore le faire car je ne pense pas que cela arrangerai l’économie, locale puisque c’est celle qui nous intéresse, ici présent. 

Pour ma part, mon projet est aujourd’hui refusé, au niveau des banques pour des raisons disent t’ils de catastrophe économique en ce qui concerne les restaurants toulonnais en particulier, et il ne serait de toutes les façon pas ressorti vainqueur de la pioche mairie. 

Mon énergie, ma passion, ma motivation, et mon apport n’auront pas suffit à les convaincre, mais je n’ai pas d’amertume au point de me dire que d’autre ne doivent pas y parvenir, je le souhaite, pour Toulon, pour nous tous, et pour Moi aussi car je me repositionnerai encore une fois et persisterai dans ce projet en lequel je crois profondément.

Quelque part je pense que ça me donne encore plus, le désir de créer quelque chose qui developpe des possibilités encore plus importante pour créer des emplois, une viabilité durable, me former encore plus en avant dans la gestion de cette aventure économique, pour en assurer son équilibre. 

Aujourd’hui créer est une bataille, rester en place un combat de tous les instants.

Soyons humains, même si certains gagnent davantage, je ne pense pas qu’aujourd’hui il ne s’agissent que de privillèges, et encore moins qu’ils se gavent. 

Je soutiens les initiatives et les encourage, mais il est évident qu’elles ne sont pas toutes viables.

Le quoi faire, défaire et refaire je n’en aipas la recette, étant dans le fond d’un gouffre économique, je ne vois que du mieux à tous en ce battant, mais sûrement pas l’un contre les autres mais bien plutôt l’un avec l’autre. 

J’ai le sentiment, de précher mais en fait je garde seulement la motivation plus que jamais l’espoir de réveiller cette humanité en sommeil donc ouvrons les yeux, remontons nos manches, évacuons nos colères, nos rancunes et nos préjugés, svp, biensûr que c’est culotté, maus quoi de meilleur que les challenge pour sercréter le plaisir de réussir, degrandir et construire? 

Cessons de gémir… cessons de jalouser…cessons de diflamer…encourageons…pour eux …pour nous…pour tous.

Unissons nos énergies pour reconstruire cette ruine qui nous mine, serrons nous les coudes…

Gwemaline… 

( 26 septembre, 2007 )

Porteur de projet…

Je suis aujourd’hui par choix de conscience, porteur d’un projet.

Je suis inquiète et parfois perdue par l’ampleur que j’ai choisi de suivre et je sais que ma seule volonté ne suffira pas à le réaliser, alors j’avance au ralenti dois je travailler ma patience est ce le signe qui va m’obliger à ralentir dans l’élan de mes actions?

Je ne sais pas ce qui m’est le plus pénible, d’avoir ce sentiment de solitude, ou le flot excessif de démarche administrative avant même d’avoir évoqué le sujet de l’activité.

Je ne sais même plus si je dois poursuivre…

Et pourtant je suis allée jusqu’au bout de cet infernal montage, mais pour quoi? l’expérience?

Gwemaline…

( 6 avril, 2007 )

Les restaurants dans lesquels j’ai oeuvré.

http://reservation.vialandis.com/reservit/fiche_htl.php?userid=95304db644ff5e4426c417dc684be6fda073&hotelid=2874

A 17 ans 

Tenu en 1987, lors de mon stage d’application de restauration hôtellière, par une famille, qui m’a donné par son courage, sa détermination et ses coups de gueule, l’envi de me battre dans ma vie et pour la vie.

J’ai cotoyé tant de gens, comme je n’en avais jamais autant vu, d’un coup des salles complètes d’individus, qui respiraient la joie de vivre…

Des dimanche familiaux, pas la mienne, celles des clients, alors que mes mains brulées par la chaleur des assiettes, mes jambes douloureuses de n’avoir trop courus, mes biceps sensibilisés, par le poids des caisses de vins et autre manutention, l’esprit embrumé par la fatigue, mais si heureuse de vivre tout cela parmis eux…

Il ne s’agit pas de masochisme, mais de passion, celle d’un réel métier, je devenais serveuse, enfin telle, que je le souhaitais, avec encore tant de chose à acquérir…

http://www.hotel-ombremont.com/chapitre40_fr.html

A 18 ans

Appellé alors uniquement « Le bateau Ivre »  deux étoiles au Michelin, c’est là à peine dix huit ans, alors que je n’avais toujours pas mes résultats d’examen, que j’ai fait mes premiers pas dans le monde de la sommellerie, ce fut bref dure même parfois terrible, mais si formateur, j’ai appris l’art d’écouter le Maitre, qui rude tu étais  »René » Toi mon oncle, je t’ai haït, mais qu’est ce que tu m’as appris…

Mais saches, que je t’aime plus comme un frère, tu m’a redis souvent récement que jamais tu n’avais pu me considérer comme ta petite nièce, mais comme une petite soeur… alors ta soeur t’aime saches le…

http://www.marc-meneau-esperance.com/

18 ans passé

Toujours, dans ma dix huitième année je rentre dans ma bourgogne natale, où j’entre par un singulier destin, dans ce qui était alors un trois étoile michelin » L’espérance » de Marc Meneau.

Plus d’une année d’intense travail, de lumière, d’expériences en tous genres, j’aurai là, eu en main les plus belles pièces d’argenterie.

Servi, aperçu tant de personnalités, que cela me devint anodin, alors que je n’ététais, qu’une si jeune commise de restaurant….

Merci Monsieur Meneau et madame Meneau et Mamie qui ralait tant.

Aujourd’hui, vous traversez, une période sombre, je suis de tout coeur avec vous et votre épouse à vos côtés…

Vous faites preuve d’une grande humilité, si quelqu’un a le mérite d’avoir une seconde chance il s’agit bien de vous….

Et j’espère que  le petit Pierre sait la chance qu’il a de vous avoir pour parents.

http://www.hotel-le-sauvage.fr/

Pour des raisons sentimentales, je vais partir plus bas dans la bourgogne, là je réaprendrai l’humilité, mais respectée, je reprends confiance pour la suite de mon parcour…

J’aurai aussi fait différents établissement en extras au grés des besoins financiers, et parfois juste par souhait de me retrouver dans ce brouhaha de rire et de voix…

http://www.relaischateaux.com/fr/search-book/hotel-restaurant/levernois/

Vous verrez un décor et une ambiance différente de celle que j’ai respiré là-bas, les assiettes au soleil contemporain bleu et vert assortis, aux nappages et rideaux ne sont plus.

La variante, fut souhaité avec le changement de propriétaire.

J’ai moi appri avec Monsieur et Madame Crottet que je respecte infiniment, on les appelait « Madame » et « Chef », je suis arrivée demie chef de rang et repartie avec mes galons de Chef de Rang, par orgueil, mais ne l’ai compris que plus tard…

http://www.levernois.com/

Voilà, où je me suis nichée durant quelque années… au coeur de mes étendues bourguignonne à deux pas de Beaune…

http://www.caveau-des-arches.com/index2.html

Je vais les quitter, persuadée par celui que je croyais mon ami, mes nos incompatibilités d’humeurs ont eu raison de nos pas communs…

Toutefois si l’ambiance me faisait perdre mon souffle, là au creux et fond de cette cave aménagé dans les bations de Beaune,  ce que je prenais pour de la clostrophobie devait être en fait un changement de vie, ce fut un bel établissement qui a pris un trés bel envol, je te rends ce mérite qui est le tien « Marco », et je t’embrasse…

http://www.restaurantlegrandbleu.com/

Je surfe, ensuite d’une vague, dans ce restaurant me perfectionner en découpage de poissons et crustacés, la particularité caractériel du propriétaire du moment faisait alors grand bruit, lassée de ce non respect de l’individu, je poursuis ma route des découvertes…

Restaurant « la brelinette »

Etablissement brillant de sa simplicité mais aussi de sa modestie, il n’existe plus, mais c’est aussi là comme le destin de cet établissement que mon parcours dans la restauration va s’interompre, car j’espère que je reprendrais un jour le chemin de cette vie, de joie… si dure soit- elle…

La restauration pour moi…une école de vie et de survie parfois, mais quelle force j’en ai pris.

( 4 avril, 2007 )

Une négociatrice en immobilier…

Un métier riche  de savoir, ou la psychologie de l’individu, la perspicacité, et des règles de conduites sont indispensables…

Un jour je suis tombée sur ceci curieux ressenti, mon expérience est différente j’ai été négociatrice durant six années, mais le résultat au final ne fut pas moins amer.

http://agentcoimmobilier.blog.pacajob.com/index.php/post/2007/12/10/Limmobilier-%3A-nouveau-miroir-aux-alouettes?pub=1

( 4 avril, 2007 )

Plus qu’un métier, tout un art de vivre…

larmes.jpg

Plus qu’un simple métier j’ai vécu là en cette dizaine d’années des moments s’ils étaient fatiguants, d’une extrème intensité, gravés en moi comme une empreinte de savoir vivre.

J’essaierai de vous rendre, ce que l’on m’a donné, de vous faire partager la passion de ce métier aux richesses multiples.

Il est une part de ce que je suis devenue, parfois me manque.

J’étais bien là, au coeur de ces lueurs, ses reflets argentés, ces souliers vernis, ces tenues parfaitement repassées.

Cette rigueur, ce mécanisme parfaitement huilé, et même de ces quelques paillettes éphémères qui redonnaient l’éclats de tous les regards, les sourires de bien être, l’émerveillement des petits et des grands, et nous les acteurs de ce si beau spectacle.

Oui,… un spectacle car chaque fois que j’entrais en scène, qu’était la salle je tenais ce rôle, celui de donner dans la perfection, satisfaction, pour eux comme pour moi, des lieux magiques, où régnait un si bel « égrégore »…

Gwemaline…

|