( 3 janvier, 2009 )

Le sais-tu vraiment?

Le sais-tu vraiment? dans 2ème onde-20eau-1340769694

Sais-tu bien qui tu es ?

Sais-tu vraiment ce que tu produis ?

Sais-tu toujours ce que tu fais ?

Réalises-tu les vides que tu crées ?

Envisages-tu l’excès des émotions ?

T’es tu soucié de tout ceci ?

Si tu l’as fait t’es tu soucié des cicatrices que tu laissais?

Aucune situation n’est semblable et pourtant tant se ressemblent, c’est l’histoire de l’inégalité des perceptions.

Chacun attend le miroir de ses intensités pour mieux se convaincre de ne pas s’être trompé, sur l’autre, sur soi, sur ses choix.

Quoi que l’on fasse, quoi que l’on veuille, quoi que l’on rejette, c’est là et bien là autour de nous, face à nous ou pire en nous, nous emprisonnant comme une griffe sévère

Certains vont jusqu’à provoquer leur mort pensant sortir de la griffe sans comprendre que fuir ne résout rien.

D’autres craignent ce passage pensant le fuir en l’occultant, au lieu de l’inclure à un chemin, par crainte d’un inconnu, mais connaissent-ils davantage leur avenir ? Et paraît-il moins effrayant ?

D’autres ont choisi de s’associer par-dessus tout à ce qu’ils considèrent comme un axe, le travail, la famille, l’argent, l’amour, chacun trouve son caillou précieux gravite autour et danse avec cette lumière qui les rend forts en eux.

Mais Toi sais-tu ce que tu cherches ?

A force chercher sais-tu ce que tu attends ?

A force d’explorer aperçois-tu le fil de ton chemin ?

A force de lire, d’entendre et écouter, entends tu en toi la voix de qui te caractérise ?

Tant de gens te décrivent…

Tant pensent te saisir, sans même avoir ouvert le livre.

Tant t’aperçoivent un si bref instant.

As-tu vraiment envie d’être dévoilé au cœur de ce que tu es ?

As-tu vraiment le désir d’être fragil là aussi nu des tes pensées les plus cachées ?

Es-tu si certain de ne pas être l’ange manipulateur de tout ce qui t’arrive ?

Es-tu certain de ne pas être le premier instrument de la complexité de ton esprit ?

Ta vie n’est-elle pas que le siphon de l’écume de l’immense bouillon en ton être ?

Observe ton regard au point d’y saisir toutes les lueurs de vérité.

Toi, d’apparence si accessible, enfant sauvage des îles du mystère, tu sembles te cacher derrière les roseaux flexibles de la vérité, de celle qui préserve pour protéger.

Sais-tu qui est devenu cet être qui a marché dans le temps sous l’intempérie de la vie ?

N’es-tu pas le premier bourreau de tes souffrances ?

N’es tu pas le seul gardien de ton temple ?

Bien au-delà des rancœurs et des colères…

Toi la fleure du mal, au visage parfois pâle, qui sinon Toi empêche ton sang de venir rosir tes joues ?

Le passé… est le fruit de la richesse de tes pensées que tu ne peux redessiner, choisiras-tu d’être le Maître de ton avenir ?

Toi l’ »Homme » du tout à chacun, le sais-tu vraiment?

 

Gwemaline…

 

 

 

( 25 septembre, 2008 )

La sanction va elle vraiment tomber ?

 La  sanction va elle vraiment tomber ? dans DROITS  et DEVOIRS DE L'HOMME 20071001AssembléeInside

Bernard Accoyer (Président de l’Assemblée Nationale) souhaite instaurer une sanction à l’encontre de l’absentéisme observé à la Chambre des députés.

Qui soit dit en passant est déjà prévu dans le règlement lu et approuvé par nos élus avant de siéger.

Le figaro ce matin annonce une sanction qui toucherai plus d’un tiers de l’indemnité pour les élus qui auront pris part de moins de deux tiers des scrutins.

Il me paraît essentiel que lorsque l’on décide librement de prendre un engagement pour porter la voix de la population, l’on est le devoir de s’y soumettre avec rigueur.

Le montant de salaire versé la plupart des cas en cumuls de mandats pour des actes inaccomplis me semblent scandaleux  à une heure ou l’on impose l’effort collectif, financier et morale.

Il est grand temps que les élus de tous bords est à répondre de leur inactions, de leur dés-engagement ayant portés serment envers les électeurs, et l’état qui les représente.

Je garde des réserves entre l’annonce et l’application en règle, puisqu’elle aurait dû être effective de longue date.

Quelle peut être la réelle motivation d’un élu qui se présente à ces postes là, pour ne finalement jamais se rendre aux débats et donc aux votes ?

Finalement on reproche à l’un d’être partout en parvenant soit même à être nul part, je trouve que les arguments manquent de matières, il serait temps que nos députés soient conscients de leurs responsabilités.

Poussons plus loin et plus haut, se joue en ce moment les places si chères du Sénat, 58O Sièges en France pour 100 aux états Unis… pour une moyenne de 103 participants aux assemblées…

Qui a dit plus haut, plus juste plus sage…?

Un uthopiste sûrement

Un sénateur présent une seul fois, touche 78OO € par Mois et une fois en retraite, en percevra 70 % à vie, aucun élu, d’aucun bord ne trouve à redire, et aucun n’estime qu’il est tant d’équilibrer à l’heure où des individus ont moins que « Rien » au point d’en perdre la vie.

Gwemaline…

( 8 mars, 2007 )

Politique

Maintenant, je sais…

Gwemaline…..

( 7 mars, 2007 )

Ecoeurée !!!

Je suis si atterrerée de constater que je vais misérer à choisir alors que je m’interresse juste à ce que je vais voter par devoir, mais pour qui, pour de beaux candidats qui manient le verbe avec tant de dextérité qu’ils ne semblent pas parables, à tel point que j’ai ce sentiment que rien ne pourrait remettre en question leurs convictions pas même leurs propres doutes, je suis si inquiète de devoir décider, de ma simple voix, regarder grandir une dame féminine représentative de l’espoir mais que je suis pas certaine de sentir prète dans ce rôle, va t’elle se faire croquer par ses adversaires, et un transparent mais stratégique centriste, un volubile candidat, que je n’ai eu le loisir d’entendre, quoi penser de ce destin tracé par avance que ma voix ne fera pas changer, nous sommes les pions de ce pavé, celui de la lumière de l’espoir en lequel l’on veut croire, et la pénombre des moyens utilisés pour y accéder…

Gwemaline…

|