( 30 mars, 2007 )

« Néfertiti »

nefertiti300120061.jpg

( 30 mars, 2007 )

« Néfertiti »

nfertiti.jpg

Néfertiti signifiant « la belle est venue » 

Diminutif de Nefer Neferou Aton signifiant belle dans la beauté d’Aton. 

Une beauté faite femme, supposée fille du roi de Mitanni territoire situé entre la Caucase et la Mésopotamie, elle partira en pèlerinage en quête d’une statuette de la déesse « ISHTAR »  à rapporter à son père malade, elle devint l’épouse de Ay, fils du Pharaon Aménophis III, avant qu’il devienne lui même Pharaon Aménophis IV « Akhenaton » il devint son mari à l’âge de douze ans, elle mit au monde sept filles, elle fut une femme publique au côté de son époux, les plus beaux bustes furent sculpté par l’un de ses renommés admirateur «Djéhoutymès » c’est le célèbre Toutankhamon qui lui succéda. 

Elle est époustouflante de beauté enivre les hommes sur son passage, ainsi elle règne admirée adulée par ses ouailles, elle-même sous l’emprise du Dieu soleil « Ré », toutefois hormis cette beauté plastique elle est une femme de tempérament elle influencera les décisions de son époux, mère, épouse, reine, femme, précurseuse, elle fera évoluer les mentalités, ainsi elle sera parmi les seules reines à être représenté en de nombreuses scènes, après sa mystérieuse disparition… 

Même sa tombe ne fut jamais découverte, mort subite, recluse après le décès de son époux? 

Elle fut pourtant au côté de Toutankhamon un temps elle n’était pas sa mère mais sa belle mère puisqu’il était le fils de son mari et de sa seconde épouse Kuya, on ne connaît pas l’issu de cette séduisante épopée, trop présente en son règne elle sera volontairement ignorer dans les prochaines références. 

Plus et plus encore de légende, de suppositions de mystères…

Visitez…       http://antique.mrugala.net/Egypte/Pharaons/Nefertiti/Nefertiti.html 

Gwemaline… 

( 19 mars, 2007 )

« l’Oeil Oudjat »

oeildhorus.jpg

Dit aussi l’oeil d’Horus…Ce symbole représente l’œil du dieu faucon, Horus (fils d’Isis et Osiris) surnommé le vengeur de son père assasiné par Seth, Horus né au 25 ième jour du mois de Mechir (correspondantà notre 25 décembre).

Il était ainsi l’image de l’énergie solaire et céleste, un symbole de la lumière universelle qui brillat sur le monde. 

Il est nommé aussi l’œil oudjat, ce qui veut dire complet.

A la mort d’Osiris, c’est son frère Seth qui repris le pouvoir en Egypte.

Voulant venger son père, Horus part en guerre contre son oncle.

Au bout de nombreuses batailles, Seth est vaincu et Horus reprend le trône d’Egypte.

Cependant, pendant une bataille, Horus perd un œil.

Ce dernier, brisé en 6 morceaux, est reconstitué par Thot et rendu à son propriétaire.

L’œil oudjat est ainsi devenu le symbole de la victoire du bien sur le mal.

Cet œil symbolise également l’entier, la santé et l’intégrité.

Il était utilisé en Egypte comme une sorte de porte-bonheur.

On le pensait, en effet, capable de protéger contre les maladies.

L’oudjat était aussi utilisé par les égyptiens comme indicateur des fractions l’hékat.

Ceci est une unité de volume servant aussi bien pour les liquides que les solides.

Cependant, la somme des fractions de l’oudjat ne fait que 63/64.

En effet, dans la légende, lorsque Thot rassembla l’œil perdu d’Horus, il en manqua un morceau. Thot ajouta donc le 1/64 restant pour permettre à l’œil de fonctionner.

Ainsi, l’oudjat devint également un symbole de connaissance car c’est Thot qui apportait le 1/64 manquant aux calculs des scribes, qui se plaçaient ainsi sous sa protection…

Gwemaline

( 19 mars, 2007 )

« Les saisons de l’Egypte Antique »

  • CHEMOU du 16 mars au 13 juillet.
  • AKHET du 19 juillet au 15 novembre.
  • PERET du 16 novembre au 15 mars
  • ( 19 mars, 2007 )

    « Les mois Egyptiens »

  • THOT du 19 juillet au 17 août.

  • PAOPHI du 18 août au 16 septembre. 

  • ATHYR du 17 septembre au 16 octobre.

  • CHOIAK du 17 octobre au 15 novembre.

  • TYBI du 16 novembre au 15 décembre.

  • MECHIR du 16 décembre au 14 janvier.

  • PAMENOTH du 15 janvier au 13 février.

  • PHARMOUTI du 14 février au 15 mars.

  • PAKHONS du 16 mars au 14 avril.

  • PAYNI du 15 avril au 14 mai.

  • EPIPHI du 15 mai au 13 juin.

  • ( 19 mars, 2007 )

    « LA CROIX ANKH »

    100pxankh.svg1.png

    Ce symbole est la croix de vie égyptienne, appelée encore croix ansée.

    Dans l’écriture égyptienne, il signifie « vivre » ou « la vie » et s’écrit dans notre alphabet comme ceci : ankh.

    Cette croix est le symbole de l’immortalité car elle est portée à la main par tous les dieux mais elle est aussi un symbole de pouvoir du pharaon.

    Elle peut aussi être vue comme une clé ouvrant la porte du royaume des morts. Elle inspire donc principalement la vie éternelle et le pouvoir. L’origine de la croix ansée est très controversée dans la milieu de l’égyptologie.

    En effet, certains l’identifient à une courroie de sandale, d’autres à une vertèbre de taureau ou encore à un tau hébreu.

    Une chose est sûre, cette croix représente la vie après la mort et serait également le symbole de l’union entre Isis et Osiris qui a permis de sauver l’humanité grâce à la victoire d’Horus sur Seth.

    L’Ankh accompagnait toutes les cérémonies rituelles et servait de talisman protecteur. 

    Article tiré de…

    http://www.egyptos.net/egyptos/viequotidienne/ankh-symbole-de-vie.php

    ( 16 mars, 2007 )

    Site d’Egyptologie

    http://www.egypte-antique.com/isis.php

    Un site passionnant, chargé d’information, que je ne pourrai probablement transmettre, alors je vous le livre dans son authenticité, et dans ce qui vous sera nécessaire…

     

    Gwemaline

    ( 16 mars, 2007 )

    « L’homme et la femme dans le foyer… »

    Selon les égyptologues;

    L’homme et la femme dans les foyers de l’égypte antique étaient égaux en tout, ainsi ils étaient représentés assis siégeants et gouvernants sur le même pouvoir en toutes choses et toutes décisions, la parité de notre époque peut effectivement que rougir de cette observation…

    Une observation sur la position de chacun l’homme assis en tailleur est là tenu au biceps et de l’autre main de l’épouse à l’épaule, ce sont deux points d’énergie, si l’homme donnait sa semance pour la pérénité, la femme elle apportait son énergie ainsi sa force à son époux…

    Les enfants en bas index posés sur les lèvres, sont dans l’obéisance, l’écoute et le respect de l’adulte, la notion non pas d’infériorité, mais dans l’instruction et l’écoute de leurs aînés qu’il n’était pas question de contredire…

    Gwemaline…

    ( 11 mars, 2007 )

     » L’Egyptologie « 

    10.bmp

    Depuis ma plus tendre enfance je suis attirée par cette passionnante ère, aux usages si particulier.

    Je suis servie en symbolisme, cette civilisation a une histoire d’une grande richesse.

    Je ne m’endors pas, sur la présence ou la croyance des dieux, le nombre en est tellement étendu que s’en est étourdissant.

    Non, au delà de cette corporation de dominateur de peuple, je me plonge sur leur fonctionnement, leur faculté de relativiser une situation.

    D’entendre la mort, par exemple, comme une continuité de chacune de nos vies, en fait les mystères qu’ils génèrent, font d’eux leur force.

    Je crois, que si je me suis retrouvée en cette fresque que l’ensemble représente, c’est parce que j’aime cultiver le mystère, d’une partie de ma personnalité…

    Et de donner envi, à l’autre de s’approcher dévoiler, un peu sans pour autant tout laisser passer.

    Ne pas laisser, ce sentiment que plus rien ne reste à découvrir…

    Laisser la possiblité à l’autre, de me donner sa propre perception, de moi même de lui même où d’une situation et poursuivre dans cette quète, de séduction en l’âme, de conquète de l’esprit.

    Pas de pouvoir, mais d’accompagnement, vivre ensemble tout naturellement, mais avec sincérité, le partage encore et toujours…

    Petite nouveauté, en lien…

    Je vous ai ouvert un forum, que vous trouverez en bas des catégories, vous pouvez y participer facilement et librement, y ajouter des débats de votre choix tant qu’ils restent dans l’esprit de ce blog, et que la réthorique employée soit respectueuse…

    Gwemaline…

    ( 11 mars, 2007 )

     » Cléopâtre « 

    261.jpg

    Cléopâtre Ange ou démon ?

    Transportée, au delà des siècles, cette passionnante légende féminine, m’a donné envi de me pencher sur les écrits et de rédiger le mien, y laisser mon ressenti au fil de mes recherches.

    Fille de Ptolémée Aulète, mort en 31, et sœur de Ptolémée XIII, son aîné, née en 51 à 30 avant JC,  désigné au trône, le seul recours d’être elle aussi , héritière de trône avec son frère fut de l’épouser.

    Après maintes tentatives de Ptolémée assoiffé de pouvoir de mettre fin à la vie de son épouse et soeur, celle-ci s’enfuie finalement en Syrie où elle forma une armée pour revenir en Egypte et détrôner son frère.

    Cette anecdote attira l’attention de Jules César qui admiratif de ce fort tempérament, lui prêta main forte, dans la reconquête de son trône, naquit de ce partenariat une romance de laquelle naît Ptolémée Césarion.

    Cléopâtre avait alors 21 ans, à la mort de César, Marc Antoine pris sa succession.

    Il entreprit certaine démarches en Egypte qui mena à la guerre les deux patries, atteint en son orgueil de n’avoir pu séduire à son tour Cléopâtre, il décida de la faire prisonnière pour l’exhiber  à son retour.

    La jeune femme déterminée à ne pas être prisonnière, se donne la mort en se laissant mordre par un serpent.

    L’indépendance de la femme et de son ambition doit elle encore passer par le drame, le sacrifice…. quand est -il aujourd’hui?

    Gwemaline…

    12
    « Page Précédente
    |