( 15 février, 2007 )

« L’eau »

34336641.jpg     30951931.jpg 

L’eau est la vie,  perte à ceux qui l’oubli   

Si elle est l’élément d’où l’on naît, elle est aussi par son manque celui par qui l’on meurt. 

Comment apprendre à se comporter de façon responsable, si ce n’est le faire comprendre à nos semblables, mais surtout, nos enfants, générations futur qui devront savoir la préserver. 

Si chacun des foyers savaient ne pas l’user inutilement voir même la récolter lorsque le ciel nous l’envoi, en quelques réserves utilisées en des fins d’approvisionnement de culture, pas en n’importe quel usage, puisque mal stockée d’élixir elle devient poison. 

A nous adultes, sachons, réapprenons, si nécessaire, à ne pas la gâcher, transmettons à ne pas la souiller, comprenons sa nécessité vital et son absence comme un mal, celui de notre faune, flore, mais surtout l’humanité qui en découle. 

Notre terre et tout ce qui en sort ne peut se passer de cet élément quelque soient les substitutions  que l’on puisse créer, jamais l’eau, n’en sera exclu, si l’on en retire sa présence pour la conservation en la déshydratation, on la réintroduit pour redonner vie, aux aliments et leur saveur. 

Alors au nom de nos vies, éduquons nous ainsi que nos enfants. 

A nous Toulonnais qui avons le privilège d’avoir chaque jours, cette immensité bleue, faisons nous les gardiens de ce lieu en particulier plus que tout autre, quelle soit source de futur et non de drame. Expliquons à nos enfants qu’aimer ne se limite pas à contempler, apprenons leur à la préserver, nous serons à jamais leur voix intérieur en tous lieux et en tous cieux de leur conscience qu’ils sauront transmettre à leur tour. 

 Nous Tous réunis, gardons rigueur et vigilance, en nos consciences présentes et à venir….

 Rendons nos valeurs humanitaires actives au sein de nos sociétés pour la survie des générations à venir. 

« Gwemaline »

|