( 22 novembre, 2011 )

2274551924123808044881260164941107445010884375840s1.jpg

Osons communiquer

pour qu’aucune ombre ne vienne obscurcir

la communion entre les êtres de bonne volonté!

Gwemaline… 

 

( 10 juin, 2008 )

Protégé : La mémoire. voir http://stores.lulu.com/gwemaline

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Publié dans 2ème,DROIT E DEVOIR DU CITOYEN...,INITIES,LA MEMOIRE,PSYCHOLOGIE par
Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.
( 26 septembre, 2007 )

Le droit et devoir du citoyen ?

300pxdeclarationofhumanrights.jpg

L’origine du terme citoyen:

Pour se prétendre, comme tel l’on devait y inclure énormément d’implication en bien des lieux, rôles et responsabilités.

Aujourd’hui, le citoyen, a sa carte électorale, et fera le choix d’une pensée, d’une inertie ou d’une profonde implication, au sein d’un parti qui se rapprochera au plus prés de ses convictions,… je dis bien au plus prés parce que je ne pourrai autrement comprendre les échos égotistes que je peux lire ou entendre de toute part.

Toutefois, que représente pour Moi citoyenne, mes devoirs, et mes droits de citoyenne ?

Ma première évidence revient à l’éducation de mes enfants, en les instruisant  sur les règles à respecter, en leur donnant l’exemple, oh biensûr pas l’exemple utopique d’une perfection, mais celle cherchant à s’en rapprocher pour le respect de tous et surtout de soit-même, ce qui m’amène à leur apprendre que nos différences ne nous donne pas le droit de nous mépriser que l’un ne surplombe pas l’autre, et que la seule élévation se trouve dans le respect de nos valeurs, et  particulièrement celle de la tolérance.

Mais en toute instruction, se trouve l’évidence d’une expérience, le vécu des  vérités auquel je me dois de les préparer.

Entre autre, que les ethnies ont un énorme problème de dialogue dû à leur différence de culture et qu’ils ne cherchent pas toujours des solutions pour les résoudre, en cela la prudence est essentiel dans la leçon.

La bienséance, toutefois est de ne pas exprimer tout haut ce que l’on pense tout bas de façon impulsive et animé par des passions cultuelles et culturelles.

L’une des  possibilités est de provoquer de façon souple le dialogue tout en sachant que les mots ne serons pas compris tels qu’ils sont donnés.

Je me doute bien, que chacun d’entre nous, ne peut se permettre d’y réfléchir en toute quiétude, de part les difficultés du quotidien, pourtant quelle perte de temps de ne pas consacrer du temps à nos progénitures qui sont l’avenir, notre avenir et le leur.

Si le citoyen a un devoir d’assistance envers son prochain, le premier accompagnement et selon moi celui-ci.

Si chaque famille, déjà veillait au comportement et même avant à la préparation de ses comportements, bien des évènements quelque soient les milieux n’atteindrai pas leur but…

Les intrusions et influences extérieurs ne percerai pas le mur de leurs valeurs.

Alors nul besoin du BAC ce que je n’ai pas, pour avancer vers cette démarche.

En cette transmission j’y inclus le respect des règles et de la structure qui les entoure, je ne conçois pas le type de language entre parent et enfant ou de l’enfant aux parents que je croise parfois, même mes enfants en sont choqués et relèvent d’eux même le problème d’éducation, qu’ils peuvent observer alors quelques soit le milieu social rien ne devrait déroger à cette règle là…

Ce n’est qu’une once de ce que je pourrai développer sur le chemin à parcourir selon mon intuition d’humaniste… 

Gwemaline.. 

|