( 5 décembre, 2008 )

Un Jeudi dans le Var

Un Jeudi dans le Var dans UN JEUDI A TOULON Journees_du_Patrimoine062

Ecoute et réflexion citoyenne…

Pierre Mazeaud Ancien président de la chambre constitutionnelle de France domicilié sur Paris en conférence à la faculté de Toulon.

Ecouté par une majorité d’étudiant en droit, et quelques populaires représentants dont je faisais partie.

Je suis arrivée en fin de conférence à mon grand regret, mais que l’on ne prétende pas pour autant que je sors son discours de son contexte.

Je n’ai pas tout manqué…. Un président d’assemblée plutôt atypique, un petit côté Mai soixante huitard dans ses propos qui se voulaient sans doute se fondre à la jeunesse Toulonnaise, plutôt marqué d’un franc parlé, pas déplaisant à entendre et puis après tout ça ne dénote pas avec la dialectique de notre président.

Trop tard pour savourer l’ensemble de cette rhétorique de vainqueur…mais je n’ai de toutes les façon pas grimpé longtemps avec lui…

Une étudiante lui demande s’il ne devient pas inquiétant de constater que notre président de «la République » use des traités, ne consultant de ce fait pas l’assemblée nationale…

Personnellement je me suis dit il faut déjà les trouver nos députés !!!

Entre ce vote à la proportionnelle, les grippes et dîners galants, les discutions ne reflètent guère nos propres voies…

Certes, l’absentéisme de notre assemblée reste contestable, mais… il va plus loin, et nous dit :

-  « oui c’est vrai j’en suis moi-même inquiet, toutefois il lâche gentiment, que nos députés ne sont pas en capacité de réfléchir sur l’ensemble des sujets soumis, particulièrement les sujets techniques… Ok ok ok… » qu’il est parfois nécessaire de savoir trancher…

Si je résume…

La citoyenneté est faîte de droits et de devoirs, jusque là ok, parmi nos devoirs, figurent aussi un droit, celui du vote…ainsi, Monsieur Mazeaud nous énonce dans ce dialogue, sans aucune précision c’est moi cette fois qui ajoute que nous nous devons d’aller voter pour des députés qui eux n’ont pas l’obligation ni de se présenter sur le rouges sièges… et pas davantage de s’instruire sur les sujets soumis pour la progression de notre pays ?

Moi je me dis c’est trop facile d’être député, qu’est ce qui m’empêche demain  de me présenter, si aucun travaille spécifique ne m’est nécessaire, mon BEP CAP devrait suffir avec mon culot et ma grande g…..?

Dîtes Monsieur … L’Everest est certes une belle performance… mais comme si vous le dîtes en politique on s’adapte à la langue de bois quand on constate qu’on perd puissance entre les mots et l’action… le souffle vous manque quand il s’agit de taire certaines énormités qui si elles font partis de vérités ne sont sûrement pas à encourager devant une jeunesse de futurs juristes dont peut être certains auront des envies de se poser leur royal fessiers sur les sièges d’élus.

En revanche j’aime assez ce point de vue engagé quand un autre lui demande son opinion sur un pouvoir avec  un aigle à deux têtes…

Il dit être contre car la composition du gouvernement fait que le président fort absent par ses nombreux voyages est sensé être remplacé dans ses décisions par le premier ministre, mais où est donc notre premier ministre ?

Il interpelle un peu moqueur et  taquin la timidité de notre bon François Fillon si fidèle qu’il n’ose broncher du peu de champs d’action que l’on veut bien lui laisser, mais à qui très judicieusement il conseillerai de se positionner démissionnaire pour calmer les initiatives bonapartiste de MMMMMMMMMonsieur notre Président, qui en oubli qu’il n’est pas seul, et qu’il ne doit pas agir ainsi, c’est anti-constitutionnel, d’ailleurs on site nulle part le « Gouvernement Fillon », mais bien les décisions de « Nicolas Sarkosy », il dit:

« Si le petit François avait envoyé une lettre, Monsieur Sarkosy aurait décemment pas pu l’accepter sans une révolte de l’Assemblée Nationale, un frémissement du Conseil constitutionnel, et probablement des syndicats et j’en passe.

Mais un bon point pour le boss quand même qu’il dit : quoi que l’on pense du bonhomme… faut reconnaître qu’il a de l’énergie.

Justement en parlant de duracelle… Monsieur Tapie… ben c’est pas finit, et puis il va il avoir du bouquin belle promos lol entre journalistes d’investigations et grand juriste reconnus qui n’ont pas appréciés qu’on les accuse de ce manque d’impartialité, il nous a fait une petite montée d’adré…

Pas bon pour notre champion, au fait Champion quand j’arrivais… vous parliez de…L’IVG ? et… seriez vous contre ? pas bien saisi. à revoir…

Bon faute j’étais en retard, priorité à l’emploi à dit Nicolas, je m’afairai donc dans ce sens, on fait ce que l’on peut, et même quand on se lève tôt… ce n’est pas simple.

Il semblait tenir à cœur de Monsieur Mazeaud de soulever que la tournure de l’europe l’inquiétait bien davantage  que les petites broutilles sélectionnés par et que si l’on poursuivait cette voie, nous ne serions bientôt plus des états souverains avec des identités nationales qui fait cette richesse et nos variétés…

Le terme identité nationale fait frémir, mais en attendant s’unir dans des constructions communes ne signifie pas s’oublier soi-même…

Gwemaline…

|