( 30 mai, 2007 )

Le chemin de vie

126733812small.jpg

Parfois, le cheminement intérieur est long et je le perçois même douloureux, quelque soit ce que l’on doive travailler, … que cela soit de l’orgueil démesuré, ou que cela soit un manque d’assurance, ou que l’orgueil intervienne parce que nous manquons d’assurance, il n’est jamais simple de se l’avouer à soit même, et encore moins de le corriger, il faut accepter de franchir le pas de ce voyage là et même une fois le seuil franchit quelle tentation nous avons de rebrousser chemin vers la facilité. 

Comme probablement nombre d’etre j’avance sur un pavé mozaïque celui d’une vie escarpée, je me dois de ramener mon pas de côté dans l’axe.

Gwemaline…  

Pas de commentaires à “ Le chemin de vie ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|