( 17 mars, 2007 )

« La journée de la femme !!! »

blogueusecitoyennewebs3001.gif

Je ne suis pas féministe mais toutefois une femme féminine qui respecte tout ce pourquoi mes mères ce sont battues pour qu’aujourd’hui je sois une femme accomplie, libre de penser, d’évoluer, de travailler, de l’instant de faire des enfants, de me séparer de mon conjoint si j’en ressents le besoin, libre en mon esprit, l’authonomie, un tout qui comme toute progression a ses revers, je me sens en phase avec ses femmes même si je ne suis pas active en rayonnement local, nationnal, ou mondial, j’oeuvre en mon niveau pour que ne regresse pas chacune de ses avancées ne serait ce l’éducation de mes enfants, à moi de leur transmettre, et de leur expliquer, ainsi je met en liens l’origine de la création de cette journée…

http://www.journee-de-la-femme.com/historiqueJF.htm 

Les femmes les plus connues qui ont passé et non sans mal tous ces évènement, je dis connues car je trouve injuste de ne pas penser à toutes celles qui ont oeurvré dans l’ombre…

http://www.journee-de-la-femme.com/histoire-acces-pouvoir-politique-des-femmes-1.htm

Je pense à Simone Veil vous pensez grand classique et pourtant j’ai le désir de reprendre un biographie de cette femme

Déportée à l’âge de 17 ans à Auschwitz, Simone Veil épouse en 1946 Antoine Veil, futur collaborateur de Michel Debré et membre fondateur du Centre démocrate. Après des études de droit et de sciences politiques à l’IEP de Paris, Simone Veil devient magistrate. En 1969, elle entre en politique en rejoignant le cabinet de René Pleven, Garde des Sceaux. Mais sa véritable carrière politique démarre au début du septennat de Valéry Giscard d’Estaing ; ayant décidé de féminiser son gouvernement, il l’appelle au ministère de la Santé. Elle libéralise l’accès à la contraception et s’illustre faisant voter en 1975, la loi portant son nom sur l’interruption volontaire de grossesse. Ardente militante européenne, elle conduit la liste UDF aux premières élections européennes de 1979. Elue député, elle devient la première femme présidente du Parlement européen (1979-1982). En 1993, elle quitte ses mandats européens et rejoint le gouvernement Balladur pour s’occuper des Affaires sociales, de la Santé et de la ville, et devient la première femme ministre d’Etat. Depuis 1998, elle est membre du Conseil constitutionnel. Parallèlement, Simone Veil soutient de nombreuses associations à vocation européenne, telle que le Fonds européen pour la liberté d’expression, ou encore la Fondation de l’Europe des sciences et de la culture, dont elle est présidente d’honneur.

Le planing familiale reçois chaque jour des femmes,  en questionnement, apeurées, en souffrance, désoeuvrées, j’avais seize ans je me souviens de ce moment où j’ai poussé leur portes, si les larmes ne faisaient pas partie de mon éducation et que la gravité des faits étaient à mesurer le pas n’était facile, j’ai trouvé là des femmes et des hommes pour m’entourer que e n’ai plus jamais revu, mais que l’adolescente remercie encore, et que la femme reste reconnaissante, toute l’écoute dont j’avais alors besoin m’a été apporté…

Si je n’oublie pas toutes ses femmes qui se battent pour chacune d’entre nous, je n’oublie pas non plus les femmes dans l’ombre celles qui si elles ne sont pas dans les rues, sont là au côté de nos enfants et de leur enfants, ces madones du maternages, je pense aujourd’hui à ma grand mère paternelle qui partait alors que le jour n’était pas levé au lavoir si les bavardages atténuait la pénibilité de la tâche, elle n’en restait pas moins difficile, elle partait durant les horaires d’école tailler les vignes et faire le ménage de quelque aristocrates, elle a donné le jour à cinq enfant, elle était issu de l’ADASS elle s’était donné le but d’acceuillir des enfants, de donner le sein à des enfants même issus d’autre ventre, plus Mère je n’ai pas connu, trés tard elle a élévé un enfant qui est resté jusqu’à ses trente deux ans dans sa maison chez lui comme personne ne remettait en question sa présence, sous l’aile de cette femme, alors à Toi Madeleine dite « Madelon » je rends Hommage la gorge serée j’entends ton rire aux éclats si bonne vivante ils résonnent et me font encore aujourd’hui sourire quand tu partais dans tes délirs, je pense à tes formes généreuses qui m’enveloppaient parfois presque brusquement et pourtant tant d’amour, merci de tout ce que tu as fait pour ta famille et tous ces enfants qui sont passésen ton sein, làbas là bas dans ce profond morvan qui t’a adopté et que tu ne voulais plus quitter… mais où tu nous a salué mais chaque jour tu m’accompagne de cette vigueur qui te caractérisait…

Gwemaline

Pas de commentaires à “ « La journée de la femme !!! » ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|